Copy
Fr | En
éditorial
___

— L'innovation a besoin d'infrastructure 
 
Il s'est écoulé un peu plus d’un an depuis la dernière consultation du Conseil des arts du Canada sur les programmes de subvention au fonctionnement, et ce, dans le cadre de l’agenda du « changement ». Cette fois, la consultation par sondage (date limite le 11 février) porte sur le Nouveau modèle de financement (NMF) et sur les priorités stratégiques 2016-2021 en appui au double mandat du Conseil, soit de soutenir artistes et production artistique (l’offre), ainsi que de soutenir l’appréciation des arts auprès des Canadiens et Canadiennes (la demande). 

Est-ce que l’annonce de doubler le budget du Conseil, jumelé au NMF, promet de nouvelles opportunités pour le réseau des centres d’artistes autogérés? Cette nouvelle ronde de consultation permet-elle à nouveau d’énoncer à quel point les valeurs de diversité, créativité, opportunité et engagement – valeurs exprimées et partagées par le président du Conseil Pierre Lassonde dans son discours prononcé le 19 janvier à la rencontre publique annuelle du Conseil – valeurs aussi incarnées par les centres d’artistes ? Renommés Organismes dédiés aux artistes dans le NMF, les centres d’artistes autogérés continuent de jouer un rôle essentiel dans le secteur des arts visuels, et ce, en ne recevant que 10% de l’ensemble des revenus publics versus les galeries publiques et musées. (voir l’étude ici). On sait que, depuis 2007, le crédit parlementaire du Conseil des arts du Canada a pratiquement stagné. En fait, les dépenses par habitant sont même légèrement en dessous des seuils de 1990 : 5,34 dollars par habitant en 2010, comparativement à 5,57 dollars en 1990.

Alors qu’on pressent que le Conseil priorisera le financement par projet, l’ARCA ne peut s’empêcher de craindre que ce soit au détriment du financement de base récurrent, et par extension, au détriment des conditions de travail décentes pour les milliers de travailleurs culturels, artistes et autres professionnels des arts à travers le pays. La gestion de projets sur plusieurs années requiert aussi une infrastructure; la menace de disparition, et l’obligation de se réinventer constamment ne font que promouvoir la précarité. 

L’arca dans la poche est la seconde saison de notre bulletin qui proposera des contenus dressant un portrait évolutif du paysage des centres d’artistes autogérés, incluant des récits et de l’actualité des membres. Une chronique diffusera les publications récemment ajoutées à la plateforme e-artexte, et ce dans le but de promouvoir les titres produits par les CAAs qui ne sont pas distribués commercialement. 

Et, comme ce numéro coïncide avec le sondage du Conseil, je me permets de partager quelques messages clés distillés du mémoire de l’ARCA, lesquels reflètent le positionnement de vos représentants réunis en CA le 15 novembre dernier, en espérant qu’ils seront relayés dans vos propres réponses au sondage (à soumettre avant le 11 février 2016).  


Anne Bertrand, Directrice
     actualités
Quoi de neuf dans le réseau?
 

Ces messages reflètent quelques-unes des priorités exprimées par le CA de l'ARCA en novembre dernier; l'ARCA travaille présentement à adapter ces messages aux questions et thématiques du sondage afin qu'ils soient intégrés à la vision du plan quinquennal 2016-2021 du Conseil. Vous avez jusqu’au 11 février pour répondre au sondage.
 
  • Augmenter le financement de base récurrent afin d’améliorer le traitement et les conditions de travail des travailleurs culturels et des travailleurs autonomes, souvent des artistes;
  • Augmenter le financement de base récurrent et prioriser les centres qui fonctionnent depuis des années au projet;
  • Augmenter le financement de base récurrent des centres qui ont une expertise en édition et en activités théoriques et discursives;
  • Offrir aux périodiques en arts visuels la possibilité de recevoir du financement de la composante Organismes dédiés à des artistes du programme Explorer et créer
  • Augmenter le financement de base pour permettre le développement d’activités de outreach et de médiation culturelle ; 
  • Établir des comités d’évaluation dans les deux langues officielles.   
  • Faciliter la transition organisationnelle en offrant aux travailleurs culturels séniors des options pour quitter dans la dignité;
  • Faciliter l’accès rapide à la traduction et à l’interprétation dans les langues officielles, en d’autres langues autochtones, et en LSQ/AS;  
  • Soutenir les initiatives qui visent la promotion de la diversité culturelle avec des programmes de développement de capacité et de mentorat; 
  • Soutenir de manière substantielle les missions de recherche et de ressourcement des directeurs/conservateurs;
e-ajouts
> publications des CAAs : à télécharger ou acheter!


Lire/apprécier les plus récentes parutions de Hamilton Artists Inc., puisées parmi les derniers 20 ajouts du dépôt numérique pour les publications en art contemporain canadien e-artexte. 
 
récits
> entrevues, vidéos, citations
Clive Robertson - An Annotated Bibliography in Real Time

Clive Robertson : Une bibliographie commentée en temps réel :
l’art de la performance au Québec et au Canada


Une exposition de recherche présentée à Artexte
du 30 avril
–  20 juin 2015 et
du 3 septembre – 24 octobre 2015.
> Info

 
     varia
> études, stats, correspondance
 
 
[Courriel envoyé le 1er février 2016 à mon Député, et son assistante]

Monsieur le Député, 
Madame Piché, 

J'espère qu'il n'est pas trop tard pour faire part de mes messages dans le cadre de la consultation pré-budgétaire. 

Je fais partie de la grande collectivité des arts qui, depuis plusieurs années, s'organise pour mieux articuler la contribution des artistes et des travailleurs culturels à l'économie locale, canadienne et aussi mondiale. Des recherches démontrent que l'art et ses activités connexes produisent beaucoup d'emplois salariés dans la classe moyenne et aussi soutiennent toute une autre économie de travailleurs autonomes ainsi que des organismes, dans le Sud-Ouest de Montréal. La présence d'artistes dans un quartier est aussi jugée un indicateur de santé. 
 
> Lire la suite                 

R e s t e z   d a n s   l a   b o u c l e !
 
  

© 2016, Artist-Run Centres and Collectives Conference / Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés.


Contact :
Anne Bertrand
Director / Directrice
C.P. 125, Succ. C
Montréal (Québec) H2L 4J7
CANADA
+1 514.730.6129
info[arobas]arccc-cccaa[point]org


Update / Mise à jour  
Unsubscribe / Me désabonner


ARCA is a member of / ARCA est membre de :

Visual Arts Alliance 
Canadian Arts Coalition 
Cultural Human Resources Council 

_________

Artist-Run Centres and Collectives Conference wishes to thank the Canada Council for the Arts for its support. / La Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés reconnaît l'appui financier du Conseil des arts du Canada.