Copy
Fr
éditorial
> 23 novembre 2016
 
  Consultation #verslenumerique

En attendant que le Conseil des arts du Canada nous donne davantage de détails concernant le Sommet sur les arts à l’ère numérique qu’il organisera à Montréal au printemps prochain, l’ARCA a pris le temps de répondre, en ligne et en personne, aux consultations sur le contenu canadien en ligne lancées par Patrimoine canadien. Au Québec, un groupe ad hoc d’organismes de services aux arts, incluant l’ARCA, préconise des politiques plus équitables pour soutenir la production et la diffusion d’œuvres canadiennes, québécoises et autochtones à l’ère numérique, comme l’indique l’énoncé collectif rédigé récemment et paru dans l’édition du samedi 19 novembre du Devoir. Les signataires plaident en faveur d’une réglementation du Web pour défendre les artistes contre les accords commerciaux internationaux, le pouvoir quasi oligarchique des fournisseurs d’accès Internet (FAI) et le déséquilibre entre le mercantilisme et les pratiques artistiques.

L’ARCA félicite la ministre de Patrimoine canadien, l’honorable Mélanie Joly, d’avoir pris le pouls du milieu à l’égard de la politique culturelle canadienne après des années d’inaction. L’ARCA accueille favorablement, mais non sans un certain scepticisme, son désir de voir les artistes vivre de leur travail. Les centres d’artistes autogérés ont longtemps incarné la philosophie de la culture numérique avec ses idéaux de prise de décision participative et horizontale et d’adaptabilité aux nouveaux modes de production et de diffusion culturelles correspondant à la nature fragmentée et fluide de la culture numérique. Lors des multiples consultations des deux dernières années, l’ARCA a invariablement plaidé pour des augmentations du financement de base en soutien à notre système organisationnel et à ses processus démocratiques imparfaits. Toutefois, dans une vidéo diffusée le 14 novembre, le Conseil des arts du Canada annonçait une augmentation de 225 % du financement par projets comparativement à une augmentation de 55 % du financement de base.

Lisez le mémoire déposé par l’ARCA dans le cadre de la consultation du Conseil des arts du Canada, en juin dernier. L’accent y est mis sur l’effet des technologies numériques sur le personnel des centres d’artistes autogérés qui doit gérer la production et la diffusion d’œuvres artistiques matérielles en galerie tout en encourageant la philosophie ouverte, participative, dialogique et post-studio des pratiques culturelles numériques.

Ajoutez vos idées à celles d’autres Canadiens ici avant le 26 novembre.


Anne Bertrand
Directrice, ARCA
 actualité
> quoi de neuf dans le réseau?
Un aurevoir à la Librairie Formats 
 
« Pendant sa dernière année d’opération, la librairie Formats a connu une fréquentation semblable à celle des années précédentes et une légère augmentation de ses ventes institutionnelles. Le site transactionnel a été entièrement refait, grâce au soutien de la SODEC. Réduit à trois personnes, son personnel a fait preuve d’un très grand dévouement pour maintenir l’attrait et le professionnalisme de Formats. En 2015-2016, le nombre d’ouvrages est passé à environ huit mille. Malgré les mesures prises en cours d’année, outre la réduction du personnel, les profits se sont fait attendre pour la cinquième année consécutive et n’étaient toujours pas au rendez-vous ». (Bastien Gilbert) En 2015-2016, Formats fut l'hôtesse de treize lancements, a participé à quatre foires d’art et de livres d’art, et a organisé cinq événements de commissariat livresque. Le site de Formats servira à faire la promotion des publications des centres d’artistes autogérés. Merci, Formats!


Obstacles économiques à la dualité linguisitique
 
L’ARCA et ses membres font face à un barrage lorsqu’ils déposent des demandes au programme d’aide à la traduction de Patrimoine canadien. Leurs demandes pour des années consécutives et pour divers événements ou projets sont perçues comme provenant du même organisme, les disqualifiant ainsi automatiquement. Depuis 2012, l’ARCA et ses membres ont reçu une somme totale de 17 500 $ pour la production de ressources en ligne et des services d’interprétation simultanée lors de congrès nationaux (IBA, Les artistes au centre), ce qui représente moins de la moitié du coût de ces services. Dans la vague de consultations publiques pancanadiennes de Patrimoine canadien en vue de la mise en œuvre d’un nouveau plan d’action pluriannuel pour les langues officielles au Canada, il faudrait reconnaître, et appuyer les organismes ayant des activités nationales et qui travaillent souvent dans les deux langues officielles ainsi que les organismes qui œuvrent dans des communautés francophones minoritaires fragiles qui ont besoin d’une aide à la traduction pour atteindre des publics à l’extérieur de leur milieu immédiat.



Flotilla : Le point
---

Les dates de la réunion approchant (21-24 sept.), Atlantis annoncera au cours du prochain mois les tarifs de chambres d’hôtel et une structure générale de l’événement, afin de permettre aux participants de faire leurs réservations d’avance. Les inscriptions commenceront à la fin janvier. Inscrivez-vous à la liste d’envoi pour recevoir les mises à jour.




Réunion de Common Field à Miami

---
Lors d’une courte rencontre sur l’avenir de la réunion à laquelle ont participé Tarin Hugues, de la PARCA, et Jonathan Middleton, de la PAARC, Common Field et l’ARCA ont exprimé le souhait d’officialiser leur présence respective à de grands rassemblements. Common Field est une association qui représente quelque 500 centres d’artistes autogérés et organismes axés sur les artistes aux États-Unis. Elle est considérée comme étant l’association américaine la plus similaire à l’ARCA.


Appels vedettes

 

> 35e Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul
---

L’édition de 2017, Passé au présent, Inventer demain, s’attardera à la question de l’histoire. Participez, en plein été, à cet événement de production et de diffusion unique d’un mois dans la région pittoresque de Baie-St-Paul au Québec.
Date limite des demandes :
le 16 décembre à 23 h 59.
>
info

 
 


> Sâkêwêwak’s The Next 150: Visions of Canada's Future
---
Date limite de l'appel de dossiers :
le 23 décembre 2016.
>
info
e-additions
> sélection tirée du dépôt numérique e-artexte
 
 
     ressources humaines 101
> meilleures pratiques en RH dans les CAAs
 

Bénévoles & stagiaires

De récentes discussions avec des membres du RCAAQ qui préparent un sondage sur les salaires et les conditions de travail ont permis de mieux comprendre la différence entre stagiaires et bénévoles. Ça semble élémentaire?

Les stagiaires et les bénévoles travaillent également sans rémunération par désir d'apporter une valeur ajoutée au mandat et à la communauté de l'organisme. Cependant, les stagiaires le font pour recevoir, au lieu d'une rémunération, de l’avancement professionnel qui se mesure en termes de visibilité, formation, de réseautage professionnel, etc.

L’an dernier, CultureCulture a réalisé un sondage pour examiner les expériences de stagiaires non rémunérés.ées au sein d’organismes artistiques canadiens et mesurer leur ascension. Grâce aux résultats de l’enquête, CultureCulture tentera de créer un modèle de mentorat mutuellement bénéfique qui aidera les organismes artistiques à profiter de l’énergie et de l’expertise d’un stagiaire sans abuser de celui-ci et sans alourdir une situation budgétaire tendue. En attendant de diffuser l’étude complète, en janvier 2017, CultureCulutre offre un aperçu de ses constatations sur la prise en charge de votre stagiaire.
  1. Visibilité. Son nom et ses réalisations sont-ils visibles? Peut-il ou elle tisser des liens au sein de votre réseau?
  2. Mentorat. Connaissez-vous la pratique de votre stagiaire? Lui avez-vous donné des conseils? Sa pratique pourrait-elle cadrer avec votre mandat?
  3. Encadrement. Avez-vous prévu du temps pour la formation et des vérifications régulières?
  4. Capacité d’agir. Le ou la stagiaire est-il un élément clé d’un projet qu’il ou elle peut mener à bien jusqu’à la fin?
  5. Pertinence du travail. La majorité des stagiaires sondé.es ont indiqué avoir régulièrement effectué des tâches subalternes sans rapport avec leur mandat. Bien que tous les travailleurs et travailleuses doivent effectuer de telles tâches, il ne faut pas oublier que certains.es stagiaires s’absentent de leur emploi rémunéré durant une journée pour la passer avec vous. Vu sous cet angle, les tâches inutiles entravent l’action des travailleurs et travailleuses à faible revenu et font des classes sociales un obstacle à la participation au monde des arts.

Les organismes qui étaient conscients de ces cinq facteurs ont établi une relation plus satisfaisante avec leur stagiaire, qui était par conséquent plus susceptible de trouver un travail rémunéré. Du point de vue des capacités, il est difficile de concilier ces facteurs en gérant le travail d’un ou d’une stagiaire au quotidien, mais cet investissement rend la planification de la relève plus facile et l’ensemble de votre organisme plus solide et autonome à long terme.
     varia
> études, stats, correspondance, etc.
 
 
L’ARCA appuie la réponse de la PAARC et de la région Pacifique de l’AAMI contre la ratification de l’accord de partenariat transpacifique (TPP)
 
Dans une déclaration écrite de fond, Jem Noble, secrétaire de la PAARC et coordonnateur des programmes de Cineworks, avance des arguments qui démontrent clairement les conditions néfastes de l’accord de partenariat transpacifique. Je me souviens d’une opinion exprimée par le chef commercial de la Nouvelle-Zélande, selon qui « l’excellence, la norme préconisée dans l’accord, ne mène pas à une société plus juste ». Depuis, les États-Unis ont retiré leur appui, enterrant pour ainsi dire le projet.

 
MISE À JOUR 
Le Répertoire des collectifs et centres d'artistes autogérés

Afin que les renseignements du répertoire soient à jour, veuillez faire parvenir vos communiqués de presse à l’ARCA en nous ajoutant à votre liste d’envoi. Si vous souhaitez apporter d’autres modifications ou si vous croyez que votre organisme devrait être ajouté au répertoire, veuillez écrire à :  info@arccc-cccaa.org.

Le Répertoire est une base de données en ligne de collectifs et de centres d’artistes autogérés (CCAA) du Canada. Artistes, commissaires, administrateurs et grand public peuvent y rechercher des centres d’artistes autogérés à l’aide de divers filtres : association, lieu, type, discipline, date de dépôt de demandes, etc. Consultable et fréquemment mis à jour, le Répertoire contient des renseignements de base, notamment une carte de localisation, et des liens vers des sites Web et des profils de médias sociaux pour accéder facilement à l’ensemble des activités de chaque centre.
 
  

© 2016, Artist-Run Centres and Collectives Conference / Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés.


Contact :
Anne Bertrand
Director / Directrice
C.P. 125, Succ. C
Montréal (Québec) H2L 4J7
CANADA
+1 514.730.6129
info[arobas]arccc-cccaa[point]org


Update / Mise à jour  
Unsubscribe / Me désabonner


ARCA is a member of / ARCA est membre de :

Visual Arts Alliance 
Canadian Arts Coalition 
Cultural Human Resources Council 

_________

Artist-Run Centres and Collectives Conference wishes to thank the Canada Council for the Arts for its support. / La Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés reconnaît l'appui financier du Conseil des arts du Canada. 


      






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
ARCA · C.P. 125, Succ. C · Montreal, Quebec H2L 4J7 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp