Copy
Rejoignez dès maintenant le comité d'organisation
Afficher dans votre navigateur

Bonjour,

depuis les régionales, nous sommes quelques unes et quelques uns à réfléchir au moyen de transformer la vie politique, tant dans les solutions qu'elle propose que dans sa façon d'être pratiquée par les responsables actuels.

Comme tu l'as peut-être vu dans les médias ces derniers jours, un appel à une primaire a été lancé par Thomas Piketty, Julia Cagé, Dany Cohn Bendit, Yannick Jadot, Dominique Méda, entre autres. Ce texte a rendu possible d'imaginer l'organisation d'une primaire à gauche. Il y a encore quelques semaines, c'était impensable.

Il reste un os : pour l'instant, personne ne s'est porté volontaire pour l'organiser. Alors nous posons la question : pourquoi pas nous ?

Nous sommes une cinquantaine de citoyennes et citoyens, militant-e-s ou non, engagé-e-s dans des organisations politiques, syndicales et associatives. Nous te proposons de saisir la balle au bond avec nous. 40 intellectuels appellent à une primaire de gauche ? Nous, citoyennes et citoyens, répondons : OK, nous l'organisons !


Notre propos est simple : si on ne fait rien, il y aura 2, 3, 5 candidats différents pour porter l'alternative, dont aucun pour nous satisfaire pleinement. Organisons le rapport de force entre les citoyens et la politique pour être sûrs d'avoir un-e candidat-e capable de rassembler la gauche.

Nous avons longtemps hésité sur le nom. Est-ce que la gauche a encore un sens aujourd'hui, alors que François Hollande s'en revendique ? Il y aura une primaire de la droite. Alors appelons la nôtre celle de l'alternative, du changement, de l'espoir, mais à la fin, elle sera toujours identifiée comme la primaire de la gauche. Autant utiliser dès maintenant le nom générique.

Nous pensons qu'une primaire, rassemblant des centaines de milliers de votant-e-s, peut changer la donne. Elle peut donner l'occasion de faire exister une alternative politique, écologique et sociale aux renoncements permanents, de renouveler les pratiques et de rassembler celles et ceux qui sont aujourd'hui fragmenté-e-s. La primaire peut faire émerger un horizon commun et une dynamique citoyenne et sociale permettant de reprendre en main nos destins. Elle peut également être l’occasion de faire émerger des débats politiques autour du temps de travail, de la transition écologique, du droit de vote des étrangers, de la réforme fiscale plutôt que de passer la présidentielle sur le coût du travail et les « problèmes » d’immigration. 

Nous constituons donc le comité d'organisation de la primaire et te proposons de le rejoindre. Composé d'au moins 1000 citoyennes et citoyensce comité sera rendu public dans quelques jours à travers un texte que tu trouveras en cliquant ici.

Comme tu vas le voir, ce texte appelle toutes celles et ceux qui sont intéressé-e-s à rejoindre ce collectif et à participer à l'organisation de la primaire. Participer, cela signifie d'abord la financer : une primaire coûte à minima 200 000 € (site internet, saisie des listes électorales, huissiers, matériel de vote, campagnes des candidats, etc.). C’est pour cette raison que toutes les personnes participant au comité d’organisation s’engagent à contribuer à son financement à hauteur de leurs possibilités. Participer, cela signifie aussi donner du temps si on en a un peu : dès le lancement du site, nous proposerons la mise en place de comités locaux, d'équipes de travail sur des campagnes thématiques, d'équipes pour aller faire connaître la primaire. Il s’agira aussi d’écrire ensemble les règles du jeu : qui peut candidater, comment, à quelles dates le vote aura lieu, etc…

Tout reste à construire. Nous te proposons de le faire ensemble ! Est-ce que cela t'intéresse ? Si oui, c'est simple ! Il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous.

Je rejoins le comité d'organisation

A bientôt !

Caroline De Haas & Elliot Lepers
La gueule de bois

PS : Si tu connais des gens que ce message peut intéresser, n'hésite pas à leur envoyer. Pense à préciser de ne pas le diffuser sur les réseaux sociaux, blogs ou médias : ce message est sous embargo jusqu'à sa publication !
 

se désinscrire