Copy
Vous avez de la difficulté à voir le courriel?
Visionner dans votre navigateur.

Championnats du monde U23 de Ultimate Frisbee, Londres, juillet 2015

Par Olivier St-Denis
 
Cet été,  j’ai été invité à rejoindre les rangs de l’équipe canadienne d’ultimate. Équipe qui ressemblait énormément à celle des mondiaux U20, en Irlande, en 2012. Nous étions pré classés deuxièmes sur 26 équipes.  Durant tout l’été, nous nous sommes entrainés partout à travers le Canada afin d’être compétitifs lors de ce tournoi.  Le tournoi commença en notre faveur avec sept victoires avant de se rendre à la finale du tournoi. L’Allemagne nous a offert toute une performance en menant contre nous vers la toute fin 12-11. Heureusement, notre défensive nous a remis dans le match avec quatre  bris rapides, victoire 15-12. Nous devions affronter les japonais qui l’avaient remporté  contre l’Autriche dans un match enlevant et qui se termina sur le point universel. Notre défensive était gonflée à  bloc et le vent était idéal pour notre zone qui nous permettait de stopper le jeu rapide des japonais.  Grace à une offensive efficace et une défensive énergique, nous avons remporté le match et nous sommes propulsés en finale. Celle-ci représentait beaucoup pour notre équipe, car plusieurs joueurs, étant plus âgés, en étaient probablement à leur dernière apparition sur une équipe canadienne. Un match physique et très intense de la part des Américains nous a amortis en fin de deuxième quart, ce qui propulsa les américains vers le pointage de 17-12. Il s’agissait d’une équipe disciplinée, qui ne faisait pas beaucoup d’erreur et qui avait une défensive agressive.  Tout le long du tournoi, un joueur s’est démarqué des autres par sa constance avec le disque et les « highlights réels » qu’il réalisait. Gagan Chata a su élever son jeu en finale en marquant plusieurs points pour nous. Il a réalisé de nombreux sauts acrobatiques durant la finale. Le photographe Nathan Thomas Kolacovich s’est porté volontaire, avec l’aide de BE ULTIMATE, pour prendre de nombreuses  photos tout le long du tournoi.  De plus, il a eu la chance de pratiquer son art par la suite en prenant des photos aux championnats européens.  Toutes les photos des moments d’équipe Canada se retrouvent sur Ultiphoto. Le tournoi était très bien  organisé,  tout était remarquable et je souhaite à tous la chance d’aller jouer dans une équipe compétitive internationale car l’organisation est remarquable.
 
Olivier St-Denis
#9

Championnats du Monde U23 à Londres, juillet 2015
Par Kevin Groulx #80

Cet été était la troisième fois que j’avais la chance de faire partie de l’équipe canadienne d’ultimate frisbee. Chaque fois, l’expérience est inoubliable. Jouer au sein d’une équipe de jeunes joueurs talentueux est très motivant et cela permet de se dépasser énormément. Vivre un Championnat du Monde est une expérience que je souhaite à n’importe quel athlète! Deux camps d’entrainements avant les Championnats du Monde nous permettent de connaitre l’équipe et de jouer ensemble pour créer une chimie. L’équipe se soutien en se gardant au courant de tous les entrainements de chacun des joueurs pour se motiver jusqu’à la compétition. Les camps d’entrainements sont des expériences enrichissantes qui permettent de voir les styles de jeu des joueurs venant de Vancouver, Winnipeg, Toronto, Ottawa et même du Nouveau-Brunswick. Cependant, l’expérience des Mondiaux est unique en soi à cause de l’ampleur de celle-ci. Ce qui m’a toujours beaucoup plu était le fait de rencontrer énormément de jeunes venant de partout dans le monde qui partage la même passion que moi et qui veulent autant s’améliorer.  Le tournoi se déroule sur une semaine et nous avons une à deux parties par jour jusqu’à la demi-finale et la finale. Chaque soir, nous avons une rencontre d’équipe pour discuter des évènements de la journée et des objectifs du lendemain. Nous passons la majorité de nos soirées à récupérer des efforts des parties qui sont durs pour le corps lorsqu’on accumule plusieurs jours de compétition. Cela fait partie de nombreuses heures de «Team bonding» qui nous permettent de tisser des liens serrés avec des joueurs à travers le Canada. Cela permet de créer des amitiés qui vont durer plusieurs années. Il est toujours excitant de revoir ses coéquipiers durant les prochains Championnats Canadiens d’Ultimate (CUC) ou autres tournois à travers le Canada. La plupart des équipes restaient au même endroit à l’Université de Hertfordshire. Cela crée une ambiance unique qui nous permet de rencontrer pleins de joueurs venant de partout au monde. De plus, tout le monde prenait leur repas au même endroit. Les tournois nous permettent aussi de voyager à plusieurs endroits dans le monde avant ou après celui-ci. Bref, peu importe le résultat du tournoi, toutes les expériences/voyages qui y sont reliés rendent l’expérience inoubliable.
Kevin Groulx
#80

 
Copyright © 2015 Association d'ultimate de Sherbrooke, Tous droits réservés.
Email Marketing Powered by Mailchimp