Copy
Ouvrez l’œil… pour un environnement santé
Les Loupes actives

Ouvrez l’œil… pour un environnement santé

Octobre 2012

Mission santé du mois : débusquer le Bisphénol A dans les contenants « à lunch » que vous utilisez quotidiennement.
  • Vérifiez si vos contenants portent le symbole   7 PC ou polycarbonate.
  • Si tel est le cas, remplacez-les par des contenants ne le portant pas. Lors de votre prochain achat, demandez des produits qui ne contiennent pas de Bisphénol A.
  • Utilisez des contenants de verre ou de céramique dans le four à micro-ondes plutôt que les contenants et les pellicules de plastique. Plus la chaleur est élevée, plus les substances nocives des plastiques migrent vers les aliments.
  • Diminuez votre exposition : débarrassez-vous des contenants de plastique dès qu’ils sont abîmés. Plus le plastique est usé ou altéré, plus il libère de bisphénol A et d’autres substances.
  • Évitez les plastiques nos 3, 6 et 7, surtout pour conserver des aliments gras et pour les chauffer.

Le bisphénol A, ou BPA, est utilisé dans la fabrication des plastiques depuis le début des années 1950, principalement comme base dans les résines, ou pour donner de la souplesse ou de la robustesse à certains plastiques, ou encore pour servir d’antioxydant aux plastiques. On en retrouve partout (jouets de plastique, biberons pour bébés, contenants de 18 litres pour distributeurs d’eau, revêtement protecteur intérieur des conserves en métal et des canettes en aluminium, etc.).

Le bisphénol A...

imite l’œstrogène. Le Canada est le premier pays à avoir inscrit le BPA sur la liste des substances dangereuses. Les lois proposées ne ciblent que les produits pour bébés, or les effets du BPA peuvent survenir à d’autres moments de la vie et surtout durant la période prénatale. Il est donc important de protéger les futures mamans et toute la population contre ces substances toxiques.

Ses risques pour la santé

Partout sur la planète, le BPA peut être détecté dans le lait maternel, le sérum, la salive, l’urine, le liquide amniotique et dans le cordon ombilical. On estime qu’à des doses équivalentes et parfois plus faibles que celles mesurées dans la population, le BPA peut modifier le fonctionnement de plus de 200 gènes.

Parmi les effets du PBA sur la santé humaine, notons les effets suivants :

  • Déformation génitale chez les nouveaux-nés garçons
  • Apparition précoce de la puberté chez les jeunes filles
  • Problèmes comportementaux comme le déficit d’attention, l’hyperactivité ou la dépression
  • Baisse de la qualité du sperme de l’homme
  • Troubles des systèmes hépatiques et reproducteurs
  • Désordres métaboliques, incluant la résistance à l’insuline
  • Obésité, et diabète de type 2
  • Augmentation du nombre du cancer du sein et de la prostate.

Les Loupes actives

Les loupes actives est une intitative du Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (RQASF), du Réseau des femmes en environnement et de Action cancer du sein de Montréal (ACSM-BCAM). Simple et efficace, Les loupes actives propose une mission santé par mois. Objectif : assainir notre environnement en repérant/éliminant un agent toxique de nos produits cosmétiques ou domestiques.

RÉseau québécois d'action pour la santé des femmesRéseau des femmes en environnement Action cancer du sein de Montréal

Faites partie du mouvement

Ensemble, les choses peuvent changer.  Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle Les Loupes actives.

Pour un environnement plus sain

Passons à l’action! Signez la pétition demandant de véritables mesures réglementaires pour l’élimination du Bisphénol A.

Plus d'informations?

Copyright © 2012 RQASF, Réseau des femmes en environnement, ACSM-BCAM. Tous droits réservés.


Email Marketing Powered by Mailchimp