Copy
Illustration - Bande Dessinée
Dessin Animé - Jeu-Vidéo - Infographie 3D
Lire cet email dans votre navigateur

École Émile Cohl - Le Dessin

 

// En direct du Chantier //

04 mars 2016

Suivez l'actualité du projet

Cette semaine, nous mettons les doigts dans les prises avec Aymeric Hays-Narbonne, directeur adjoint de l’école, et Jérôme Sintès, le directeur informatique, qui préparent depuis deux ans le projet de migration informatique.




Lyon, 1er mars 2016. Comme chaque année à la même époque, Shelley Page, la responsable du rayonnement international de DreamWorks Animation, vient rencontrer les futurs diplômés. En 2017, c'est dans un amphithéâtre conçu pour la 3D et l'animation qu'elle pourra leur parler.


Dans l'optique de la fibre 

Un parc d’ordinateurs porté à 400 machines dans les deux prochaines années, six salles dédiées aux apprentissages 2D et 3D, la fibre optique installée partout : l’école se dote d’un dispositif informatique de premier plan, à la hauteur de ses ambitions pédagogiques dans les domaines de l’animation et du jeu vidéo. « Nous avons vu plus loin que l’échéance de la livraison du bâtiment : nous nous sommes projetés dans les dix prochaines années pour imaginer ce que seront nos besoins », prévient Aymeric Hays-Narbonne, directeur adjoint de l’école, pour qui « câbler correctement une école est aussi important que de s’assurer de la bonne construction de ses murs.»
 
Les formations numériques vont donc changer de dimension. Dans la partie sud-est des locaux, les étudiants disposeront de quatre grands laboratoires, dont deux donnant sur le parc, chacun d’une capacité de 30 à 35 places. L’école fera plus que déménager ses 250 ordinateurs et les tablettes graphiques Cintiq mises à disposition des étudiants. Les labos seront équipés d’un nouveau système de projection, permettant aux intervenants de montrer à l’écran leurs documents à partir de smartphones, tablettes et ordinateurs portables. Autre aménagement pratique : les enseignants pourront régler à distance les sources audio et vidéo, aussi bien que l’occultation des fenêtres et la modulation de l’éclairage électrique.





Tout près, un amphithéâtre informatique de 70 places facilitera les regroupements des étudiants de 3e année et plus. Conçu comme un pôle d’apprentissage technique, il aura l’allure d’une salle de projection. Sur les tables de cet amphi, les écrans individuels pourront s’incliner pour permettre aux participants de regarder le conférencier.
 
Autre aménagement : une salle dédiée aux étudiants sera équipée d’une quinzaine d’ordinateurs, permettant d’utiliser, comme dans les labos, la douzaine de logiciels de design, d’animation et d’infographie utilisés couramment : les suites Adobe™, Autodesk™ (logiciels 3D), Toon Boom™ (animation et storyboard) et TVPaint™. Ils pourront aussi, depuis ce local, scanner leurs documents et déclencher l’impression de leurs travaux. Dans le couloir, d’autres écrans seront disponibles en accès direct : 20 bancs-titres servant à filmer les dessins pour les animer (line test). « Nous allons multiplier par trois le nombre de machines en libre service, dès notre installation », résume Jérôme Sintès, le responsable informatique, qui travaille depuis deux ans sur le nouveau réseau informatique.
 
« Nos besoins d’infrastructure sont lourds », poursuit-il, « parce que le fait d’utiliser de l’image et de la vidéo nécessite beaucoup de ressources en matériel ». Dans ce domaine, les besoins grandissent de façon exponentielle : « Nous anticipons le remplacement du Full HD par le 4K, une norme de haute définition d’écran qui lui est quatre fois supérieure. Cette norme va faire augmenter considérablement la taille des images et des ressources technologiques associées, que ce soit pour gérer les flux de données et pour les stocker. Notre projet a été dimensionné pour cela ; il assure suffisamment d’espace de stockage pour que les étudiants ne soient pas contraints. »

Tolérance de pannes
 
Au-delà des formations numériques, les nouveaux usages du bâtiment nécessiteront de disposer d’un réseau robuste, à tolérance de pannes : pour les dossiers administratifs, bien sûr, mais aussi pour piloter la sécurité incendie, la téléphonie, les accès par badge… Concrètement, pour que le système soit stable, même en cas de coupure d’électricité, l’école disposera de deux armoires électriques relais.
 
Pour la suite ? « Dès que l’électricité sera posée, nous ferons installer tous les équipements du réseau (serveurs, commutateurs) », répond Jérôme Sintès. « Je m’occuperai ensuite de faire transférer le système d’information dans la première quinzaine d’avril. Une fois que l’infrastructure sera en place, nous organiserons la migration informatique. Nous remettrons en route le secrétariat et les services administratifs, puis, deux semaines plus tard, les services aux étudiants : accès au réseau et aux données, au système d’impression et aux ordinateurs ». Dead line : fin avril, pour la reprise des cours. L’école n’en n’aura pas fini pour autant avec tous ses aménagements. A l’étage, une nouvelle salle informatique de 50 places sera aménagée à l’été 2016 pour les étudiants de 4e année.
 


___________________

Le chiffre de la semaine


1.500
C'est le nombre de prises RJ45 au réseau Ethernet dont s’équipe l’école pour faciliter sa connectivité.

__________________

Informations pratiques 


Prochaine adresse de l'école : 1, rue Félix Rollet 69003 Lyon
(cette rue sera ouverte au public début 2016)

Plan de situation
École Émile Cohl et ÉcohlCité, écoles du Campus PRO Lyon Rhône-Alpes

 

Archives Newsletters

Nous mettons à votre disposition les newsletters de l'Ecole Emile Cohl en consultation à cette adresse : 
http://www.cohl.fr/newsletter/