Copy
Illustration - Bande Dessinée
Dessin Animé - Jeu-Vidéo - Infographie 3D
Lire cet email dans votre navigateur

École Émile Cohl - Le Dessin

 

// En direct du Chantier //

26 février 2016

Suivez l'actualité du projet

Cette semaine, nous levons le nez sur les grandes gaines d’acier galvanisé qui sillonnent l’école. A quoi servent-elles ? A souffler de l’air neuf et à retraiter l’air des locaux, toujours à bonne température. Les explications d’Emmanuel Perrier et de Jean Gallien, le dirigeant du bureau d’études HGM qui intervient pour l’école.




Circulations d'air 

Les cours d’étude documentaire de Philippe Pauzin n’auront bientôt plus la même saveur. Les sardines, harengs, maquereaux et rougets non vidés que les étudiants apportaient tôt le matin, à sa demande, pour les reproduire stoïquement à l’aquarelle durant huit heures, resteront toujours au programme de 1ère année et sur la liste des courses. Mais l’atmosphère dans laquelle ils seront tirés du sac et exposés sur les tables sera moins… entêtante.
 
Et pour cause : le système de ventilation parcourant tout l’établissement remplira son office. Les équipements sont en place. Ils n’attendent plus que le branchement du bâtiment au réseau EDF pour être mis en service, puis réglés pendant plusieurs jours, afin d'en vérifier le bon fonctionnement et d'assurer l'équilibrage des débits d'air dans tous les locaux. Impossible de louper les gaines qui véhiculeront l'air soufflé et l'air aspiré. Ces gros tuyaux d’acier galvanisé traversent les ateliers, courent en haut des murs, au côté des canalisations de gaz, des chemins de câbles électriques et des tuyaux d’eau du robinet et d’eau pluviale (dont on parlera une prochaine fois).
 
« De même qu’on a fait le choix de juxtaposer une construction neuve à la structure en place, pour en souligner l’empreinte industrielle, on a décidé de tout montrer du transport de l’air et des fluides dans le bâtiment », explique Emmanuel Perrier, le directeur délégué de l’école, pas trop nostalgique au sujet des poissons. « C’est une installation classique, comme on en trouve dans les hôpitaux et les salles de spectacles », précise Jean Gallien, le dirigeant du bureau d’études HGM qui a travaillé sur l’implantation du matériel. « Son originalité, ici, est qu’elle sera sous le regard des étudiants et des salariés, au lieu d’être dissimulée dans des faux plafonds ».
 
"Ventilation hygiénique"

Les larges gaines flanquées de grilles de soufflage et d’extraction d’air seront reliées à deux centrales de traitement de 5 mètres sur 2 mètres, situées dans les ailes est et ouest de l’école, juste au-dessus des sanitaires. Ces machines assureront la « ventilation hygiénique » des locaux dans les conditions voulues par le code du travail et le règlement sanitaire départemental, qui demandent un renouvellement d'air compris entre 25 m3/heure et 45 m3/heure par personne, selon le type activité. Au sous-sol, deux autres équipements traiteront les deux salles de projection et de conférences de l’école, qui seront climatisées.
 
Le dispositif de ventilation servira aussi à réguler la température dans l’école. « En hiver », explique Jean Gallien, « le système permettra la récupération de 65 % des calories extraites, grâce à des batteries d'échange entre l'air neuf et l'air extrait dans lesquelles circulera un fluide caloporteur – comme un radiateur à ailettes de voiture. L’air neuf soufflé sera pré-réchauffé par celui capté à l’intérieur de l’école, puis monté en température par des batteries à eau chaude, pour l'amener à un point compris entre 20°C et 25°C ».  Ce système complétera les radiants gaz servant à chauffer les salles, qu’on a connus, déjà, rue Paul Bert. "En été, ce sera l’inverse", poursuit Jean Gallien. "Grâce à un automatisme intelligent, les machines pourront aspirer l’air frais de la nuit et du petit matin, pour abaisser la température intérieure. On appelle cela le free-cooling".
 
« Jamais je n’aurais imaginé la taille qu’une telle machinerie représenterait », confie Emmanuel Perrier. « Mais une fois que nous serons sur place, elle passera vite inaperçue ». Comme les poissons de Monsieur Pauzin.
 




___________________
 

Le chiffre de la semaine


50.000 m3 / heure
C'est le débit d’air maximum qui sera produit par les deux principales centrales de traitement d’air (CTA) de l’école, soit 25.000 m3 / heure chacune. Mais on sera rarement à ce débit maxi...
___________________

Informations pratiques 


Prochaine adresse de l'école : 1, rue Félix Rollet 69003 Lyon
(cette rue sera ouverte au public début 2016)

Plan de situation
École Émile Cohl et ÉcohlCité, écoles du Campus PRO Lyon Rhône-Alpes

 

Archives Newsletters

Nous mettons à votre disposition les newsletters de l'Ecole Emile Cohl en consultation à cette adresse : 
http://www.cohl.fr/newsletter/