Copy
Le courriel ne s'affiche pas correctement? Essayez la version web.

GOPAC organise le sixième Forum des parlementaires en Russie

Le 5 novembre dernier, des membres de GOPAC et des observateurs se sont réunis à Saint-Pétersbourg, en Russie, à l’occasion du sixième Forum des parlementaires, un événement organisé en marge de la sixième séance de la Conférence des États parties (CoSP) de la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC) (seulement en anglais). Cette conférence constitue l’un des principaux événements du calendrier de la lutte contre la corruption et a lieu aux deux ans. Elle offre aux États parties l’occasion de renforcer la coopération, de promouvoir les objectifs mis de l’avant par la CNUCC et d’améliorer la mise en Å“uvre de cette dernière.

Dans le cadre du forum, GOPAC a organisé deux séances d’experts : L’engagement parlementaire en faveur de la CNUCC : les réussites et les défis des États des îles du Pacifique et Poursuivre les responsables de la corruption à haut niveau : traduisons-les en justice. La première séance était animée par le président de GOPAC Océanie, John Hyde. Annika Wythes (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime), l’honorable Nandi Glassie (président de GOPAC îles Cook) et Lord Fusitu’a (président de GOPAC Tonga) y prenaient par à titre d’experts. Cette séance a mis en lumière des manières dont les parlementaires peuvent aider à faire la promotion de la ratification de la CNUCC, à favoriser sa mise en 
œuvre et le processus d’examen, et à mieux connaître les outils pouvant servir à faire avancer ces initiatives.

La seconde session, organisée en collaboration avec Transparency International (TI), était animée par Jean Pesme (Banque mondiale), et parmi les experts figuraient John Hyde, Mary Jane Ncube (TI-Zimbabwe) et Jose Briz (gouvernement du Guatemala). Le groupe a discuté de l’élaboration d’instruments internationaux permettant de poursuivre en justice les responsables des actes de corruption les plus dommageables. Un des exemples présentés était la mise en place d’une commission d’enquête financée par l’ONU au Guatemala. Cette commission a été grandement applaudie pour avoir attaqué le problème de la corruption dans ce pays tête première, ce qui a permis de faire tomber l’ancien président Otto Pérez Molina et de procéder à son arrestation.

Les membres de GOPAC et les observateurs ont adopté une déclaration (seulement en anglais), qui renforce l’engagement de GOPAC concernant la CNUCC et le recours à la CNUCC et à d’autres mécanismes mondiaux visant à traduire en justice à l’échelle internationale les responsables de la corruption à haut niveau et à recouvrer les avoirs volés. 

Améliorer le code de conduite et l’éthique des parlementaires de Nauru 

Au début de novembre, GOPAC Océanie et le Projet anticorruption des Nations Unies pour la région du Pacifique (UN-PRAC), en collaboration avec le Parlement de Nauru, ont organisé un atelier à Yaren, en Nauru, pour discuter de l’élaboration du Code de leadership pour le pays. Lorsqu’il sera adopté, ce code deviendra le tout premier code de conduite et d’éthique des parlementaires de Nauru et jouera un rôle important dans la mise en Å“uvre de l’engagement du gouvernement en faveur de la transparence et de la reddition de comptes. En plus des représentants du gouvernement, trente-et-un citoyens de Nauru, sélectionnés à titre de « champions de l’intégrité Â» ont participé à l'atelier. Pour l'essentiel, ce
groupe agira en tant qu’agent de collecte d’information en vue du processus de consultation du Code de leadership. En effet, ils se rendront dans chaque ménage sur cette Ã®le du Pacifique pour connaître et noter quels enjeux devraient être abordés dans le code, selon les Nauruans.

« Le Nauru veut s’assurer que les parlementaires et la population participent pleinement à la mise en Å“uvre et à l’examen de l’engagement du pays en faveur de la CNUCC, signée en 2012 Â», a affirmé le président de GOPAC Océanie, John Hyde, qui a animé l’atelier.

GOPAC Serbie renouvelle sa direction

Au début de novembre, les membres de GOPAC Serbie ont tenu une réunion d’élection pour leur section nationale. Olgica Batić a été réélue à l’unanimité au poste de président. Les autres membres du Comité exécutif ont également été réélus dans leur poste respectif. GOPAC Serbie a l’intention de se baser sur l'Outil d'auto-évaluation
pour les parlementaires sur la lutte contre la corruption (seulement en anglais) du PNUD et de GOPAC pour effectuer une évaluation de la mise en œuvre de la CNUCC par la Serbie, puis de produire un rapport et un plan d’action pour guider les activités futures.

GOPAC participe au Forum mondial de la démocratie 

Le 19 novembre, Jean Pierre Chabot, directeur de programme chez GOPAC, a fait une présentation lors du quatrième Forum mondial de la démocratie, qui a eu lieu à Strasbourg, en France. L’objectif du forum mondial est de discuter des principaux obstacles auxquels la démocratie partout dans le monde est confrontée et d’encourager l’innovation démocratique. La rencontre de cette année était principalement axée sur la manière dont les pays peuvent adéquatement s’attaquer aux questions
de sécurité sans compromettre la liberté de leurs citoyens et la stabilité démocratique. Dans sa présentation, M. Chabot a abordé l’idée de jurys de citoyens qui donneraient leur accord pour des surveillances, dans le but de démocratiser le contrôle des agences de sécurité.

Pour en savoir plus à propos de l’idée proposée, écoutez toute la séance d’experts (seulement en anglais).  

Un membre de GOPAC participe à la séance estivale régionale de l’IACA 

Carlos Alberto Perez Cuevas, président de GOPAC Mexique et membre du conseil d’administration de GOPAC, a participé à la séance estivale de l’International Anti-Corruption Academy (IACA) en Amérique latine (en anglais seulement), qui a eu lieu à Buenos Aires, en Argentine, du 21 au 27 novembre. Ce programme d’une semaine permet aux participants de solidifier leurs compétences, 
d’échanger les pratiques exemplaires, de connaître les dernières recherches et études de cas effectuées par des experts mondiaux, et d’appliquer de nouvelles idées à leur travail. GOPAC invite ses membres à en savoir plus sur les programmes de l’IACA (seulement en anglais) et à participer aux formations.
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Site Web
Site Web
Courriel
Courriel
Copyright © 2015 Organisation mondiale des parlementaires contre la corruption (GOPAC), All rights reserved.


désabonner de cette liste  | mettre à jour vos préférences d’abonnement 

Email Marketing Powered by Mailchimp