Copy
Le courriel ne s'affiche pas correctement? Essayez la version web.

Il est maintenant possible de s’inscrire à la Conférence mondiale! 

GOPAC est heureux d’accueillir des centaines de dirigeants qui luttent contre la corruption à la sixième Conférence mondiale des parlementaires contre la corruption, qui aura lieu à Yogyakarta, en Indonésie, dans un peu plus de deux mois. La conférence se tiendra à l’hôtel Royal Ambarrukmo Yogyakarta, du 6 au 8 octobre 2015. Toutes les invitations ont été envoyées et les 
délégués peuvent s’inscrire en ligne sur la page « Inscription Â» du site Web de la conférence. Le programme de la conférence sera affiché en ligne sous peu. Si vous n’avez pas reçu d’invitation à participer à la sixième Conférence mondiale des parlementaires contre la corruption, veuillez nous le faire savoir par écrit à globalconference@gopacnetwork.org.

GOPAC R.-U. tient son assemblée générale annuelle  

À la suite des élections générales au Royaume-Uni (R.-U.), les membres de GOPAC R.-U. ont tenu leur assemblée générale annuelle le 1er juillet afin d’élire à leur tour leurs nouveaux représentants et d’établir leurs priorités stratégiques. Catherine McKinnell, députée, a été réélue au poste de présidente, Baroness Stern et Pauline Lathan, OBE, députées, ont été réélues aux postes de vice-présidentes, et Mark Durkan, député, a été réélu au poste de secrétaire. 

Nous souhaitons remercier Anas Sarwar, coprésident sortant de GOPAC R.-U., pour son leadership, son travail
au sein de GOPAC et son dévouement à la lutte contre la corruption. Parmi ses réussites au cours de sa carrière à la fonction publique, M. Sarwar a activement milité pour la création d’un registre britannique de la propriété bénéficiaire afin d’éradiquer les entreprises secrètes et anonymes et de renforcer la lutte contre le blanchiment de capitaux.  

 

Un membre du conseil d’administration de GOPAC fait un exposé à la session d’été de l’IACA 

Le président du comité de gestion et membre du conseil d’administration de GOPAC, Naser Al Sane, était heureux d’être à nouveau invité à titre de présentateur lors de la cinquième session d’été de l’International Anti-Corruption Summer Academy (IACSA), qui a eu lieu à Vienne, en Autriche, le 4 juillet. L’exposé de M. Al Sane a permis aux participants de mieux connaître le travail de GOPAC de même que les principaux projets de lutte contre la corruption. L’IACSA, un rendez-vous incontournable dans le calendrier
anticorruption, réunit des professionnels de partout dans le monde qui souhaitent élargir leurs connaissances sur la manière dont la corruption peut être enrayée. Parmi les participants figurait l’honorable Willias Madzimure, président d’APNAC-Zimbabwe et lauréat de la bourse de l’IACSA remise dans le cadre du Prix international de lutte contre la corruption. M. Madzimure a accepté la bourse puisque le récipiendaire du Prix, l’honorable Ali Ashal, n’était pas en mesure de l’accepter.

Les dernières nouvelles de nos sections nationales 

Le président de GOPAC Chili, le sénateur Hernan Larrain, la présidente de GOPAC Argentine, Paula Bertol, et l’honorable Patricio Vallespin, membre de GOPAC Chili, se sont joints à une délégation de la Red Parlamentaria Latinoamericana de Transparencia, Acceso a la Información Pública y Probidad (réseau parlementaire latino-américain pour la transparence, l’accès à l’information et l'intégrité) à Washington D.C. à la fin avril pour rencontrer des organisations partenaires. Le voyage a permis de solidifier les liens entre ces sections nationales de GOPAC et le National Democratic Institute, OpeningParliament.org, l’Organisation des États Américains, la Banque interaméricaine de développement, la Banque mondiale, et l’Open Government Partnership. 
Le 13 mai, la présidente de GOPAC Argentine, Paula Bertol et l’honorable Manuel Garrido, membre de GOPAC Argentine, ont participé à un groupe de discussion sur les mécanismes de contrôles et de transparence, à l’occasion d’un séminaire international sur l’éthique professionnelle et la lutte contre la corruption organisé par le Consejo Profesional de Ingenieria Civil à Buenos Aires, en Argentine. En plus de discuter du travail de GOPAC, les participants ont également discuté des organismes de contrôle du gouvernement fédéral d’Argentine, des lois actuelles favorisant la transparence et l’accès à l’information, et du rôle de l’organe judiciaire dans la poursuite en justice des crimes de corruption à haut niveau. 
Le 11 juin, la Chambre des Députés de l’Argentine a observé la Journée internationale de la transparence législative en organisant une conférence en collaboration avec GOPAC Argentine. L’événement a accueilli la présidente de GOPAC Argentine, Paula Bertol et les députés Manuel Garrido, Ana Carla Carrizo et Alejandro Cacace, qui ont participé à des débats sur l’utilisation par le Congrès national des médias pour mobiliser leurs électeurs et les raisons pour lesquelles l’Argentine devrait adopter l’ouverture parlementaire. « La transparence législative est une dette que l’on doit aux citoyens de l’Argentine et nous devons aider les parlementaires à comprendre son utilité en tant qu’outil dans la lutte contre l’impunité Â», a affirmé Mme Bertol.

GOPAC Océanie appuie la création d’un code d’éthique et de conduite parlementaire en Nauru 

Le président de GOPAC Océanie, John Hyde, a récemment répondu à une invitation générale du Parlement de Nauru suite à la création de son Comité spécial sur le Code du leadership, le 12 mai 2015. Le Comité, présidé par l’honorable Russ Kun, député et membre de GOPAC, a demandé à la population générale de lui soumettre des suggestions concernant les éléments précis qui devraient être intégrés dans le Code du leadership et la manière dont le gouvernement devrait les mettre en Å“uvre. Lorsqu’il sera adopté par le Parlement, le Code du leadership deviendra le tout premier code d’éthique et de conduite parlementaire de Nauru en plus de jouer un rôle important dans la mise en Å“uvre de l’engagement du gouvernement en matière de transparence et de reddition de comptes.

Dans sa suggestion, M. Hyde a écrit qu’un régime parlementaire rigoureux d’éthique et de bonne conduite aiderait 
grandement les députés nauruans à renforcer leurs pratiques en matière de saine gouvernance et a demandé que le Code du leadership comprenne une section sur les conflits d’intérêts et les mesures pouvant être prises pour les éviter efficacement. En outre, il a fortement recommandé que le Comité spécial rédige un code qui encouragerait les valeurs de l’intendance, de la subsidiarité et de la collaboration, en plus de favoriser la participation de la population.

Le Parlement de Nauru a encouragé tous les citoyens de la région du Pacifique à transmettre leurs commentaires au Comité spécial pendant le mois de juillet. Le Comité spécial devrait présenter son Code du leadership au Parlement de Nauru en novembre 2015. 
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Site Web
Site Web
Email
Email
Copyright © 2015 Organisation mondiale des parlementaires contre la corruption (GOPAC), All rights reserved.


désabonner de cette liste  | mettre à jour vos préférences d’abonnement 

Email Marketing Powered by Mailchimp