Copy
Le courriel ne s'affiche pas correctement? Essayez la version web.

Le programme de la sixième Conférence mondiale maintenant affiché en ligne 

Il reste un peu plus d’un mois avant la sixième Conférence mondiale des parlementaires contre la corruption de GOPAC, qui aura lieu à Yogyakarta, en Indonésie, du 6 au 8 octobre 2015. L’horaire de la conférence et la description des ateliers ont récemment été affichés en ligne. Les ateliers porteront sur d’importants sujets, comme la corruption à haut niveau, 
l’efficacité de la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC), la récupération des biens volés, le code de conduite et l’éthique parlementaires, et l’encouragement des femmes leaders au parlement. Nous invitons tous nos membres, les observateurs et nos partenaires à s’inscrire en ligne dès que possible, puisque les places sont limitées et s’envolent rapidement.

GOPAC accueille une nouvelle section au Congo

Le 20 juillet, le Réseau des parlementaires africains contre la corruption (APNAC), de même que des membres d’APNAC-République démocratique du Congo (RDC), des membres de l’Assemblée nationale et du Sénat de la RDC, et des représentants d’organisations de la société civile se sont réunis à Brazzaville, au Congo, pour mettre sur pied APNAC-Congo. La réunion a permis aux membres de la plus récente section de GOPAC d’élire leur Comité exécutif, qui sera présidé par l’honorable José Cyr Ebina. L’honorable Simon Foutou, sera vice-président, l’honorable Bazee Megouda occupera le poste de trésorier, l’honorable Tanguy Houemina sera conseiller, et l’honorable Joseph Chala Mienze, secrétaire.

Les membres d’APNAC-Congo ont l’intention de concentrer leurs efforts sur l’amélioration et le renforcement du 
cadre légal et organisationnel de leur pays; la promotion et l’établissement de pratiques transparentes au sein du Parlement; l’accroissement de la capacité des parlementaires en matière de lutte contre la corruption; la recherche de partenariats efficaces entre la section nationale, les organisations de la société civile et les organismes gouvernementaux.

« La corruption menace sérieusement la primauté du droit, la stabilité et la sécurité de la société, et l’équité dans la distribution des ressources. Elle mine les valeurs et les institutions démocratiques fondamentales et met en péril le développement social, économique et politique ainsi que le respect des droits de la personne Â», a affirmé José Cyr Ebina, président d’APNAC-Congo.
          LISEZ le bulletin de juillet de la Coalition de la CNUCC          
 (seulement en anglais)  
 
INSCRIVEZ-VOUS pour les bulletins de la Coalition de la CNUCC
(seulement en anglais)

Les parlementaires de la région du Pacifique participent à un atelier sur la lutte contre la corruption aux Fidji

GOPAC Océanie, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont organisé un atelier sur la surveillance parlementaire et la mise en Å“uvre de la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC) à Naji, aux Fidji, les 20 et 21 juillet 2015. L’atelier de deux jours a accueilli le président de GOPAC Océanie, John Hyde, et le président de GOPAC Tonga, Lord Fusitu’a, de même que des députés, dont certains sont membres de GOPAC, des Fidji, de la Nauru, de Nioué, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, du Samoa, des Tonga et de Tuvalu. Le président des Fidji, Rati Epeli Nailatikau a prononcé le mot de bienvenue et la présidente du Parlement des Fidji, Jiko Luveni, a fait un discours-programme sur le rôle essentiel joué par les parlementaires dans la remise en 
question de l’organe exécutif du gouvernement et la prestation de surveillance financière.

« La CNUCC a généré une impulsion mondiale dans la lutte contre la corruption, et les parlementaires doivent s’assurer que des ressources suffisantes sont consacrées à la mise en Å“uvre de la CNUCC Â», a déclaré Mme Luveni.  

L’honorable Otinielu Tauteleimale Tausi, président du Parlement de Tuvalu et membre de GOPAC, a annoncé lors de l’atelier que les parlementaires tuvaluans amorceront officiellement le processus de ratification de la CNUCC, ce qui réduira à quatre seulement le nombre de pays de la région du Pacifique qui ne sont pas encore signataires de la CNUCC. 

Récentes nouvelles de GOPAC Royaume-Uni

Nous sommes heureux d’annoncer que GOPAC Royaume-Uni a reçu en juillet une subvention de la Joseph Rowntree Charitable Trust, une organisation philanthropique basée au Royaume-Uni qui soutient les efforts de ceux qui désirent s’attaquer aux sources des conflits et des injustices. La subvention servira à financer les opérations de base de la section nationale au cours des deux prochaines années, ce qui permettra à ses membres de continuer à galvaniser la volonté politique afin de renforcer les mécanismes de reddition de comptes en matière de lutte contre la corruption dans les institutions britanniques, à examiner les structures
de réglementation qui les régissent, et à militer en faveur de l’octroi des ressources adéquates et de la mise en œuvre de lois anticorruption, de la transparence générale et de mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux.

Nous souhaitons également profiter de l’occasion pour souhaiter la bienvenue aux personnes nouvellement élues aux postes exécutifs au sein de GOPAC Royaume-Uni. Paul Monaghan, député, Nigel Mills, député, Lord Watson of Invergowrie, et Lord Swraj Paul ont été élus vice-présidents à la suite de la reconstitution de la section nationale en juillet.

GOPAC Océanie tient son assemblée générale biennale aux Fidji

Le 20 juillet, les membres de GOPAC Océanie ont tenu leur assemblée générale biennale à Nadi, aux Fidji, où le nouveau comité exécutif de la section régionale a été élu. John Hyde (Australie) a été réélu président, Nandi Glassie (îles Cook) a été élu vice-président, Lord Fusitu’a (Tonga) a été élu secrétaire, et Mareko Tofinga (Kiribati) a été élu trésorier. Ces représentants commenceront leur mandat et formeront le Comité exécutif pour une période de deux ans lorsque le comité actuel sera dissout, le 18 octobre 2015.

Cette année, l’assemblée générale a donné lieu à un forum visant à souhaiter officiellement la bienvenue à la section 
nationale la plus récente, GOPAC Tonga, et a permis à M. Hyde de présenter le Rapport du président sur les activités de GOPAC Océanie pour la période 2013-2015. En outre, des discussions ont eu lieu relativement aux amendements proposés à la constitution de GOPAC Océanie, qui permettraient à un maximum de trois membres de la section régionale d’être membres du Comité exécutif de GOPAC. M. Hyde convoquera une réunion lors de la prochaine Conférence mondiale à Yogyakarta, en Indonésie, le 5 octobre pour discuter plus en profondeur de ces amendements. 
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Site Web
Site Web
Courriel
Courriel
Copyright © 2015 Organisation mondiale des parlementaires contre la corruption (GOPAC), All rights reserved.


désabonner de cette liste  | mettre à jour vos préférences d’abonnement 

Email Marketing Powered by Mailchimp