Copy
Lire cette infolettre sur votre navigateur | Read this newsletter in your browser
english version
  NUMÉRO  
 
11
 
 
DÉCEMBRE
2015
 
     
 

« La marionnette est au théâtre ce que la poésie
est à la littérature, sa conscience et son âme. »

 
     
 
Roman Paska
marionnettiste, scénariste, réalisateur et cinéaste
 

LE CŒUR EN HIVER, POUR RÉCHAUFFER LES ÂMES Le cœur en hiver est la 26e création du Théâtre de l’Œil. Libre adaptation du conte d’Andersen La Reine des neiges, la pièce raconte les aventures de Gerda, courageuse petite fille bravant de multiples épreuves pour retrouver son ami Kay. Si Gerda n’a pas froid aux yeux, Kay lui, est complètement congelé sous l’emprise de la Reine des neiges.

Un conte revisité par Étienne Lepage
Invitée par André Laliberté à réaliser sa première mise en scène de théâtre de marionnettes, Catherine Vidal a proposé ce conte, souvenir de son enfance. Mais le style daté et le propos moralisateur de l’original nécessitaient une récriture, confiée à Étienne Lepage. Tout en conservant les péripéties et la foule de personnages rencontrés par Gerda, il a créé le personnage du narrateur ainsi que les dialogues. Sa plume acidulée a fait de Gerda une petite fille intelligente et déterminée, guidée par ses émotions et capable de faire des choix.


« Ma Gerda n’est pas naïve comme le personnage d’Andersen qui ne fait que crier et pleurer. J’ai voulu qu’elle soit forte, intelligente, guidée par ses émotions, mais capable de raisonner et de faire des choix. Elle accepte que la vie soit difficile, alors que Kay est dans le déni et la fuite. C’est en cela qu’il est “congelé”. Pourtant, la beauté et la douleur sont les deux facettes d’une même chose, comme la rose et ses épines »
, explique Étienne Lepage.



Une mise en scène fluide et limpide
La mise en scène de Catherine Vidal mise sur la fluidité, le plateau tournant permettant de passer d’une scène à l’autre comme on tourne les pages d’un livre. Jeux d’échelle entre le manipulateur et sa marionnette pour Gerda et Kay, interprétés par Karine Sauvé et Pierre-Louis Renaud. Nicolas Germain-Marchand et Estelle Richard, des fidèles du Théâtre de l’Œil depuis cinq spectacles, s’occupent de la narration et des autres personnages et animaux. Une équipe solide pour entourer la metteure en scène, également assistée par Stéphane Heine, marionnettiste chevronné et assistant d’André Laliberté pour la mise en scène du spectacle Corbeau.


« Avec la marionnette, tout ce qui est technique est très pointu. Je dirige les marionnettes comme les acteurs, à la différence qu’avec elles, ce n’est jamais instantané. C’est le comédien qui doit transférer le découpage du mouvement à la marionnette. Il faut donc tout placer », dit Catherine Vidal




Sur un plateau tournant
Scénographie, marionnettes et accessoires sont sortis de l’imagination créative de Richard Lacroix - fidèle collaborateur de la compagnie depuis… ouch, on ne compte plus, maintenant on dit « depuis toujours » - et réservent bien des surprises : des personnages qui se transforment en castelets, une robe qui se déploie en jardin…


« Parfois les scènes commencent avec les comédiens et se finissent avec des marionnettes, dit Richard Lacroix. Il y avait cette volonté de faire apparaitre et disparaitre les éléments scéniques, c’est ainsi qu’on est arrivé au plateau tournant, très dynamique dans l’espace. Ce n’est pas une innovation, mais c’est la forme idéale pour ce spectacle. Les narrateurs font tourner le plateau comme on tourne les pages d’un livre. Et c’est tout un travail de savoir ce qu’on cache et ce qu’on montre ! »


Côté coulisses
Pour montrer ce qui reste caché, le Théâtre de l’Œil a préparé une courte vidéo, tournée pendant les répétitions du spectacle. André Laliberté, Richard Lacroix, Étienne Lepage et Catherine Vidal y dévoilent quelques secrets...

Pour voir le «Making of», c’est ici :
https://vimeo.com/142900596

Pour voir un extrait du spectacle, c’est ici :
https://vimeo.com/143998982
 

Un petit tour avant le grand
Après trois représentations en avant-première au Théâtre Hector-Charland à L’Assomption, la création du Cœur en hiver a eu lieu le 25 octobre à L’Arrière Scène, Centre dramatique pour l’enfance et la jeunesse à Belœil. La pièce a ensuite été présentée du 5 au 22 novembre 2015 à la Maison Théâtre à Montréal. Pendant le temps des fêtes, du 8 au 27 décembre, Le cœur en hiver prendra l’affiche au Théâtre Les Gros Becs à Québec. Enfin, du 27 au 31 janvier 2016, la pièce sera présentée au Centre national des Arts d’Ottawa.


Le texte de la pièce est publié chez Dramaturges Éditeurs.
http://www.dimedia.com/fB0008891--fiche_web.html

Extraits de critiques :
« Cette histoire triste, qui n’en est pas vraiment une, nous est racontée de brillante façon par des comédiens manipulateurs exceptionnellement présents au texte de Lepage. […]

[…] Tout cela repose sur la remarquable précision de la mise en scène de Catherine Vidal. Les petits spectateurs réagissent au quart de tour chaque fois qu’une réplique, un élément de décor ou un simple geste le demandent. Ainsi, tout au long, on a l’impression que tous les éléments du spectacle vont dans le même sens et ne servent qu’à rendre plus clair le texte de Lepage. »

Michel Bélair, LE DEVOIR, 23 novembre 2015


Texte Étienne Lepage Mise en scène Catherine Vidal
Scénographie et marionnettes Richard Lacroix Conception sonore Francis Rossignol
Éclairages Alexandre Pilon-Guay Conseiller artistique André Laliberté
Conseiller en marionnette Stéphane Heine
Distribution Nicolas Germain-Marchand, Pierre-Louis Renaud, Estelle Richard, Karine Sauvé
Régisseur Gilles Perron Machiniste Catherine Germain
Équipe de production Ève-Lyne Dallaire, Éliane Fayad, Judianne Godbout, Denise Irles, Loïc Lacroix Hoy, Jocelyne Losier, Fany Mc Crae, Noémi Paquette, Gilles Perron, Christine Plouffe, Véronique Poirier, Angela Rassenti
Plateau tournant-consultant Vincent Rousselle, construction-Productions Yves Nicol



COURTES MAIS BRÈVES Babel fait le tour du jardin…
… et des Maisons de la culture ce printemps grâce au Conseil des arts de Montréal en tournée ! Sur un texte de Marie-Louise Gay écrit en 1999 mais toujours aussi charmant et poétique, ce petit jardinier rigolo aux prises avec les absurdités du quotidien - des poissons qui parlent, une princesse qui se transforment en éléphant - s’offre un second tour de piste 16 ans après sa création. Et comme un petit bonheur ne vient jamais seul, Le jardin de Babel emprunte résolument le réseau du Festival Petits bonheurs de Montréal, Laval et Longueuil pour finir en beauté cette virée de plus de 35 représentations.


Le Porteur / The Star Keeper à Time Square (NYC) !
Que dire du Porteur qu’on n’aurait pas déjà dit ? Créée en 1997, ce spectacle pulvérise tous les records de durée : plus de 700 représentations en tournée de par le vaste monde ! C’est, en quelque sorte, le « tube » de la compagnie. Et le chéri des diffuseurs dont certains l’ont déjà présenté à plusieurs reprises. C’est le cas du New Victory Theater à New York, qui fête ses 20 ans cette année en reprogrammant les spectacles marquants des deux dernières décennies. C’est à ce titre que The Star Keeper y est invité pour la deuxième fois ! L’équipe arrivera juste à temps pour la Easter Parade.

Quand Jocelyne va aux marchés
Début d’année chargée pour Jocelyne Losier.
En janvier, elle sera à New York au Stand CINARS 2118 de l'America Hall II pour le marché
APAP (Association of Performing Arts Presenters)

Fin janvier, elle sera au Stand 45 du
Showcase 2016 de IPAY (International Performing Arts for Youth)
qui se déroulera cette année à Montréal (une valise de moins à faire et à défaire!).

Et en février, elle sera armée de son calendrier et de son agenda au Stand C-5 de la
Bourse RIDEAU à Québec, qu’on se le dise !

En octobre 2015, Jocelyne faisait partie de la délégation québécoise envoyée au SPAF (Shanghai Performing  Arts Fair), à Shanghai, un voyage organisé par CINARS (Conférence internationale des arts de la scène). Rappelons que la compagnie a joué près de 100 représentations en Asie, avec les spectacles Le Porteur / The Star Keeper et Sur 3 pattes /
3-Legged Tale
. Gageons que ce n’est pas terminé!



JOYEUX DÉCEMBRE ET MEILLEURS VŒUX POUR L'ANNÉE À VENIR!

 


Le Théâtre de l'Œil reçoit l'appui financier du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts de Montréal.

Infolettre :
Texte Michelle Chanonat
Mise en page Julie Laviolette
Gabarit Julien Berthier
Photos Michel Pinault
Graphisme Passerelle Bleue (affiche Le cœur en hiver)
Illustration Marie-Louise Gay (affiche Le jardin de Babel)
   
THÉATRE DE L'ŒIL
Compagnie de création et de tournée en théâtre de marionnettes
Montréal (Québec) Canada
info@theatredeloeil.qc.ca
www.theatredeloeil.qc.ca

Email Marketing Powered by Mailchimp

Vous recevez cette infolettre car vous êtes sur la liste d'envoi du Théâtre de l'Œil. 
Se désinscrire de cette liste | Mettre à jour votre profil| Voir ce courriel dans votre navigateur