Copy
Visitez le site www.mining.ca

L’AMC lance une nouvelle bourse en finance du secteur minier

L'AMC et ses membres ont créé la bourse commémorative Paul Stothart à la suite du décès de leur précieux collègue, Paul Stothart. Diplômé de l'université Queen's (M.B.A. en finance, baccalauréat en ingénierie civile), Paul a occupé le poste de vice-président des Affaires économiques de l'AMC de 2006 à 2012. Professionnel accompli, il avait à cœur de faire avancer l'industrie minière canadienne.

La bourse, d'une valeur de 3 500 $, sera remise chaque année à un étudiant. Les candidats doivent être inscrits au baccalauréat ou à la maîtrise en économie, ou encore à une maîtrise en administration des affaires (M.B.A.) dans une université canadienne reconnue. Leurs travaux scolaires courants ou planifiés doivent également témoigner de leur intérêt pour l’économie des minéraux.

Les étudiants peuvent soumettre une demande dès aujourd'hui, et ce jusqu'au 15 avril 2013. La toute première bourse sera remise à un candidat de l'année scolaire 2013-2014.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires concernant la bourse et sur la manière dont les étudiants admissibles peuvent faire une demande, visitez www.mining.ca.

 


L’industrie minière canadienne joint ses forces à celles d’ONG pour améliorer la transparence

L’AMC a récemment formé un partenariat avec l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs, le réseau Publiez Ce Que Vous Payez Canada et le Revenue Watch Institute pour accroître la transparence en ce qui a trait aux montants versés aux gouvernements par les sociétés d’extraction. En septembre, tous les partenaires ont signé un protocole d’entente qui a entraîné la création du Groupe de travail sur la transparence des recettes provenant des ressources naturelles.

Le groupe de travail a pour objectif d’élaborer un cadre de référence pour la divulgation des montants versés aux gouvernements par les sociétés minières et pétrolières canadiennes œuvrant au Canada et à l’échelle internationale d’ici juin 2013. Ensuite, le groupe de travail fera des recommandations de politiques aux décideurs du gouvernement fédéral et aux organismes provinciaux de réglementation des valeurs mobilières afin que le Canada adopte des exigences sur la divulgation obligatoire fondées sur le cadre de référence. Cette initiative fait suite aux règles récemment adoptées par les États-Unis en vertu de la Dodd-Frank Act, qui exige que les sociétés pétrolières et minières inscrites en bourse divulguent les montants versés aux gouvernements.

La divulgation d’information plus transparente sur les montants contribuera à faire en sorte que les communautés bénéficient des retombées économiques aussi bien des exploitations minières que des gouvernements, ainsi qu’à éradiquer la corruption et les paiements illicites dans les pays en développement.

« Le but du cadre de référence consiste à doter les citoyens des pays riches en ressources naturelles d’outils nécessaires pour parvenir à une gestion responsable et saine des ressources naturelles. » - Pierre Gratton, président et chef de la direction de l’AMC
 


L’industrie minière a versé 9 milliards de dollars aux gouvernements canadiens en 2011

En septembre, l’AMC a publié son rapport annuel sur les montants versés par l’industrie minière aux gouvernements fédéral et provinciaux. L’étude a mené à des constatations étonnantes. Préparé par le groupe de recherche stratégique ENTRANS, le rapport indique que les paiements ont atteint l’an dernier une somme estimée à 9 milliards de dollars en impôts miniers et redevances, en impôts des sociétés et en impôts sur le revenu des particuliers. Cette somme se rapproche des sommets atteints avant la récession et représente une hausse de 21 % par rapport à 2010.

« En dépit des changements en matière de politiques fiscales, notamment la réduction du taux d'imposition des sociétés du fédéral en 2011, les niveaux des montants versés ont été soutenus par des prix des métaux plus élevés et une production plus importante en général. » - Pierre Gratton, président et chef de la direction de l’AMC

Principales constatations :

  • En 2011, les montants versés ont totalisé quelque 9 milliards de dollars.
  • Les montants versés sous forme de redevances et de taxes minières ont augmenté d'environ 700 millions de dollars par rapport à l'année dernière, la majeure partie de la hausse provenant de l'Alberta, de la Saskatchewan, de Terre-Neuve-et-Labrador et de l'Ontario.
  • Depuis 10 ans, le secteur minéral a contribué pour 69 milliards de dollars aux coffres des gouvernements, soit 30 milliards de dollars à l'échelle fédérale et 39 milliards de dollars à l'échelle provinciale.

Il est intéressant de noter que le rapport fait état d'une augmentation soutenue de l'ensemble des versements sous forme de taxes et de redevances minières par rapport à ceux enregistrés en 2009-2010 durant la récession mondiale alors que les montants versés aux gouvernements avaient diminué de près de 60 % par rapport à 2008-2009. En 2010-2011, les redevances et les taxes minières ont commencé à regagner du terrain, passant de 2,2 milliards de dollars à 3,2 milliards de dollars, un bond de 45 %. Puis, en 2011-2012, elles ont progressé de 22 % de plus, s'établissant à 3,9 milliards de dollars, ce qui est nettement au-dessus de la moyenne de 10 ans.

Pour lire le rapport, veuillez consulter le site www.mining.ca.

 


Agnico-Eagle cotée à la Bourse de Toronto depuis 55 ans

L’AMC tient à féliciter l’organisation membre Agnico-Eagles Mines limitée qui célèbre cette année ses 55 ans d’inscription à la Bourse de Toronto. Agnico-Eagle, dont le siège social se trouve au Canada, exploite actuellement trois mines d’or au pays, soit celles de LaRonde et de Lapa au Québec, et celle de Meadowbank au Nunavut. La société possède également deux autres mines en Finlande et au Mexique.

L’histoire d’Agnico-Eagle remonte à 1953, alors que cinq petites compagnies minières se sont unies pour créer Cobalt Consolidated Mining. En 1957, la société change sa dénomination pour Agnico Mines limitée et commence à mettre en circulation des actions ordinaires à la Bourse de Toronto le 27 décembre. Agnico-Eagle, qui a depuis ce temps remplacé le symbole AGE par AEM, a souligné cet anniversaire en ouvrant la séance du 10 août 2012.

La Bourse de Toronto est une plaque tournante mondiale pour le secteur minier, et elle réunit actuellement 60 % des compagnies minières publiques du monde. Les données de 2011 indiquent que plus de 1 600 compagnies minières sont cotées à la Bourse de Toronto et à la Bourse de croissance TSX.

 


Quarante sociétés minières qui se démarquent : le palmarès du Canadian Mining Journal

Le Canadian Mining Journal a publié son classement annuel des 40 sociétés minières selon leur revenu brut, et 16 sociétés membres de l’AMC figurent à ce palmarès. L’AMC souhaite féliciter ses membres pour cette année positive et cette reconnaissance formidable.

Les membres de l’AMC sont nombreux à figurer parmi les 10 premières positions : cette année, Barrick Gold occupe le 2e rang et est suivie par Suncor Énergie au 3e rang, Teck Resources au 4e rang, Kinross Gold au 7e rang, Canadian Oil Sands Trust (aidée par les excellents résultats du projet Syncrude*) au 8e rang et Cameco au 10e rang.

La liste se poursuit avec Agnico-Eagle en 13e position, IAMGOLD en 14e position, BHP Billiton (Ekati) en 15e position, Centerra Gold en 17e position, Inmet Mining en 19e position, Hudbay Minerals en 20e position, New Gold en 23e position et De Beers Canada en 27e position. Enfin, Imperial Metals et Taskeo Mines occupent respectivement les 39e et 40e rangs.

* Syncrude Canada est membre de l’Association minière du Canada.

 


L'essor de la Chine et ses répercussions pour le Canada

Pierre Gratton, président et chef de la direction de l'AMC, a récemment expliqué, dans un discours devant la Chambre de commerce de Vancouver, pourquoi l'industrie reste optimiste sur les prévisions à long terme malgré la volatilité actuelle des marchés. Dans ce discours, M. Gratton a indiqué que le Canada, pour demeurer concurrentiel à l'échelle internationale, a besoin d'une réforme de la réglementation, d'investissements dans les infrastructures et de la promotion de relations commerciales solides avec des pays comme la Chine, le plus grand consommateur de métaux au monde.

« Le super cycle minier n'est pas terminé; il fait une pause. C'est la nature des activités minières, elles sont cycliques », a expliqué M. Gratton.

Malgré une diminution de la croissance chinoise qui est passée d'une moyenne annuelle de 10 % au cours des dernières décennies à 7,6 %, M. Gratton a fait remarquer que la plupart des prix se maintiennent à un niveau relativement élevé. Il a également souligné que les facteurs économiques fondamentaux à long terme qui ont favorisé les prix des produits de base au cours des dernières décennies restent les mêmes.

Dans son discours, M. Gratton a mentionné que la Chine consomme aujourd'hui près de 40 % des minéraux et des métaux, comparativement à seulement 5 % dans les années 1980. La demande de logements en milieu urbain devrait augmenter pour atteindre 200 millions d'unités en 2030, ce qui signifie que le pays devra construire 10 millions d'unités par an au cours des deux prochaines décennies pour répondre à la demande. Pour y arriver, la Chine aura besoin des produits de base du Canada en quantité importante.

M. Gratton a terminé son discours avec quelques réflexions sur les raisons pour lesquelles le Canada devrait éviter toute forme de protectionnisme qui pourrait nuire à l'industrie. « Pour rester dans la course, nous devons maintenir le libre-échange et accepter le nouvel ordre mondial, sinon nous serons dépassés. » Pour obtenir une copie du discours de Pierre Gratton, visitez www.mining.ca.

 


La mine New Afton célèbre sa grande ouverture à Kamloops, en Colombie-Britannique

New Gold inc., société membre de l’AMC, a souligné la grande ouverture de la mine New Afton à Kamloops , en Colombie-Britannique, le 16 septembre 2012. La Colombie-Britannique avait le cœur à la fête, car elle célébrait l’ouverture d’une deuxième nouvelle mine en deux ans.

À l’heure actuelle, plus de 400 travailleurs sont employés par la mine New Afton, qui est entrée en production plus tôt en juin. Preuve que la mine aura une incidence positive sur l’économie locale, la main-d’œuvre est composée à 75 % de travailleurs locaux, dont plus de 100 travailleurs autochtones.

La même journée, New Gold a reçu le prix Mining and Sustainability Award 2011. Cette reconnaissance, qui souligne les efforts de New Gold à l’égard de la mine New Afton, est une initiative conjointe de l’Association minière de la Colombie-Britannique et du ministère de l’Énergie, des Mines et du Gaz naturel. New Gold a été récompensée pour son engagement continu envers la santé et la sécurité, la communauté, l’environnement, la remise en état et la conservation tout au long du projet New Afton.

« La mine New Afton est un exemple primé de pratiques minières durables et responsables. Elle prouve de nouveau aux Britanno-Colombiens que la croissance économique ne se fait pas nécessairement au détriment de l’environnement. » -Terry Lake, ministre de l’Environnement de la Colombie-Britannique

En bref :

  • La mine New Afton est la deuxième plus grande mine métallifère à ouvrir en Colombie-Britannique depuis 1998.
  • Il s'agit d'une mine d'or, de cuivre et d'argent souterraine, gérée par New Gold au coût de 760 millions de dollars.
  • La mine devrait produire en moyenne 85 000 onces d'or et 75 millions de livres de cuivre chaque année tout au long de sa durée utile qui devrait être de 12 ans.

 



À propos de l’Association minière du Canada

L’Association minière du Canada est l’organisme national qui représente l’industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l’exploration minérale, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la fabrication de produits semi-finis.

Visitez notre site Web ici   •   Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2012 Mining Association of Canada, All rights reserved.

Our mailing address is:
Mining Association of Canada
275 Slater Street
Suite 1100
Ottawa, ON K1P 5H9
Canada

Add us to your address book