Copy
Visitez le site www.mining.ca.

Attention particulière : Investissements dans les collectivités à l'etranger

Les sociétés minières canadiennes sont des agentes de changements social et économique, tant au pays qu'à l'étranger.  Un certain nombre de membres de l'AMC sont actifs à l'échelle internationale et font d'importants investissements sur le plan communautaire et environnemental afin de fournir des services et du soutien essentiels aux populations locales. Dans les pays en développement, les sociétés minières peuvent apporter une contribution importante en diminuant la pauvreté et en encourageant un développement économique durable.

 
Ce numéro porte principalement sur les investissements faits par les sociétés minières canadiennes dans les collectivités à l’étranger. On y trouve des exemples éloquents des investissements de nos membres à l’échelle internationale, ainsi que d’autres renseignements démontrant le rôle positif que joue l’industrie minière en matière de développement.

Dans ce numéro :

IAMGOLD aide des villages du Burkina Faso à restaurer l'environnement 

 
À sa mine Essakane au Burkina Faso, IAMGOLD mène des efforts en biodiversité allant bien au-delà de son site minier afin d’aider les communautés locales à restaurer l’environnement entourant leurs villages. Depuis 2009, l'ambitieux programme de reboisement des villages d'IAMGOLD contribue à accroître la biodiversité locale et à améliorer la qualité des zones sylvopastorales, qui ont été gravement perturbées par la déforestation et d’autres activités humaines, en particulier le pâturage du bétail.
 
Depuis le début du programme, plus de 100 000 arbres ont été plantés dans des zones protégées en périphérie de plusieurs villages. En 2011 seulement, la société a travaillé avec des communautés pour planter 30 000 arbres, uniquement des espèces indigènes, dont beaucoup ont une valeur pratique ou culturelle particulière pour les populations locales. 

Bien que les forêts communautaires ne soient âgées que de quelques années, elles constituent déjà une source de nourriture, de produits médicinaux naturels, d'ombrage ainsi qu'un habitat pour la faune. Ce processus participatif et collectif contribue grandement à la réussite du programme, illustrant les retombées positives qu'apportent les partenariats entre les sociétés minières et les communautés.
 
Le programme de reboisement des villages d'IAMGOLD a été présenté comme étude de cas dans le dernier rapport d'étape du programme Vers le développement minier durable. Pour télécharger le rapport, veuillez consulter le site www.mining.ca/vdmd.
 

Teck : Le zinc sauve des vies

 
Depuis le lancement de son programme Zinc & Health en 2011, Teck forme activement des partenariats visant à prendre à charge les enfants souffrant de carence en zinc.
 
Le régime alimentaire d'environ un tiers de la population mondiale ne contient pas un apport en zinc suffisant.  Par conséquent, plus d'un million d'enfants meurent chaque année de la diarrhée, surpassant les décès dus au sida, à la malaria et à la rougeole combinés. Les cas aigus de diarrhée peuvent souvent être traités facilement à l'aide de suppléments de zinc et de sachets de sels de réhydratation orale. 
 
Teck participe aux événements de l'initiative pancanadienne We Day de l'organisme Free the Children pour accroître la sensibilisation à la carence en zinc. La société canadienne est également un partenaire majeur de l'Alliance Zinc en faveur de la santé de l'enfant (ZACH), qui regroupe aussi l'Initiative pour les micronutriments (IM), l'ACDI et les ministères de la Santé de deux pays africains. Depuis le lancement du projet au Sénégal en mai 2012, ZACH a administré 39 000 traitements de supplémentation en zinc et traité avec succès plus de 8 000 personnes.
 
Selon une annonce récente, le projet sera implanté en Éthiopie et au Burkina Faso afin d'y traiter les cas de diarrhée et de freiner la maladie. L'objectif est de soigner plus de sept millions d'enfants de moins de cinq ans souffrant de diarrhée sur une période de trois ans, et de former adéquatement les professionnels de la santé et les personnes soignantes. Les projets menés par ZACH dans ces deux pays représentent un investissement de 5,6 millions de dollars provenant de Teck, de l'IM et de l'ACDI, investissement effectué dans la foulée d'un engagement de 20 millions de dollars envers des programmes de supplémentation en zinc dans au moins cinq pays.
 
« En tant que l'un des principaux producteurs de zinc au monde, nous sommes déterminés à nous attaquer au problème mondial qu'est la carence en zinc. Grâce à ce partenariat, nous allons accroître la sensibilisation à l'échelle locale, améliorer les systèmes de distribution de suppléments de zinc et, au final, contribuer à sauver de jeunes vies. »
- Doug Horswill, vice-président principal, Teck
 
Pour en apprendre davantage sur ZACH et le programme Zinc & Health de Teck, veuillez visiter le site www.zincsaveslives.com (en anglais seulement).

Des familles chiliennes quittent les bidonvilles grâce au projet de logement de la Société aurifère Barrick

 
Environ 125 familles pourront échapper aux taudis et bidonvilles de la région d'Atacama, au Chili, et devenir propriétaires pour la première fois grâce au programme Renacer, parrainé par la Société aurifère Barrick, l'organisme Un Techo para Chile (Un toit pour le Chili) et le ministère du Logement chilien. Signifiant « renaître », le programme Renacer a été conçu pour fournir un logis permanent dans un environnement sécuritaire aux familles vivant dans les quartiers pauvres d'Atacama, région où Barrick exploite le projet Pascua-Lama.
 
À la suite de l'annonce du projet en 2008, Barrik a octroyé des fonds de 4,3 millions de dollars sur plusieurs années à Un Techo para Chile, ONG locale à l'origine du projet, dont la mission est d'éradiquer les bidonvilles et de fournir un logement adéquat aux personnes vivant dans la pauvreté. 

En raison de l'envergure immense du projet, il a fallu près de cinq ans pour achever le programme Renacer. Avant de pouvoir entamer les travaux de construction, il fallait trouver les terrains ainsi qu'obtenir les permis de bâtir et l'appui du gouvernement. La construction de chaque maison a coûté 31 000 $, soit 3,88 millions $ pour l'ensemble du projet. Ces coûts ont été répartis entre le ministère du Logement chilien (83 %), Barrick (13 %) et les familles (4 %), qui ont participé activement au projet dès ses débuts. Les familles ont également reçu un soutien relatif à la gestion financière et à la planification du budget.
 
Ainsi, le programme va au-delà de son de champ d'action premier – l'accès au logement – et s'attaque aux racines de la pauvreté dans la région. Grâce au soutien financier de Barrick, Un Techo para Chile a pu venir en aide à près de 700 familles, en offrant diverses activités d'alphabétisation et de formation pour les adultes axée sur les professions et l'entrepreneuriat. L'organisme a aussi fourni des prêts pour le démarrage de petites entreprises. Jusqu'à présent, 172 petits prêts ont été consentis, offrant aux entrepreneurs locaux le coup de pouce dont ils avaient besoin pour se lancer en affaire.
 
Pour voir les bienfaits que le programme Renacer a apportés à certaines familles, consultez le site www.barrickbeyondborders.com (en anglais seulement).

Sondage : Les Canadiens reconnaissent la contribution de l'industrie minière au Canada et à l’étranger

 
Selon un sondage d'opinion effectué par Harris/Décima à la demande de l'AMC, les Canadiens ont une opinion très positive de l'industrie minière canadienne. Ce sondage a été mené en février 2013 auprès d'environ 1 260 personnes de partout au Canada.
 
Dans la même veine que l'an dernier, les résultats ont indiqué que les Canadiens (74 %) sont largement favorables aux entreprises appartenant à des intérêts canadiens. Le sondage révèle également que les Canadiens reconnaissent les contributions importantes de l'industrie à titre de créateur d'emplois, d'acteur économique et de fournisseur des matériaux contenus dans les produits dont ils se servent tous les jours.
 
De plus, selon les répondants, de grandes responsabilités incombent à l'industrie minière, surtout en ce qui concerne l'environnement, la faune et les communautés touchées par les projets miniers.
 
On a tiré des observations intéressantes quant à la perception des activités minières canadiennes conduites à l'extérieur du pays. Certaines entreprises canadiennes ont récemment noué des partenariats avec des ONG comme Vision Mondiale, Plan Canada et Entraide universitaire mondiale du Canada, en vue de collaborer à des projets bénéfiques pour les communautés des pays où l'on exploite les mines.
 
On a demandé aux répondants comment ils percevaient ces partenariats : la réponse a été considérablement positive, 88 % étant en faveur de telles collaborations. Aussi, lorsqu'on leur a demandé s'ils approuvaient l'aide financière accordée par le gouvernement fédéral pour ces partenariats, une majorité de répondants (72 %) se sont dit en accord.

Deux cents experts du domaine minier réunis lors d'une conférence conjointe de l'ACDI et du Forum économique mondial 

 
En mars, l'Agence canadienne de développement international (ACDI) et le Forum économique mondial ont tenu une conférence intitulée « Optimisation de la valeur des ressources extractives pour le développement ». Cette conférence a eu lieu la veille du congrès de l'ACPE, le plus important congrès au monde portant sur les activités minières. 
 
Environ deux cents personnes, représentant le gouvernement, l'industrie et la société civile, y ont discuté du rôle joué par le secteur de l'extraction par rapport au développement durable. L'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, a prononcé le discours principal. Pierre Gratton, président et chef de la direction de l'AMC, a participé à un débat d'experts centré sur l'optimisation de la valeur de l'exploitation minière pour le développement. M. Gratton s'est entretenu avec Rafael Benke de Vale, Chris Eaton d'Entraide universitaire mondiale du Canada, Alexander Medina du bureau de gestion minière de République dominicaine et Anthony Hodge du Conseil international des mines et des métaux. 
 
Au cours de cette conférence d'une journée, les participants ont abordé le rôle des investissements miniers dans le développement des économies locales, régionales et nationales. Ils ont également comparé les méthodes de gestion des ressources en place dans divers pays.

Agnico Eagle Mines épaule les entreprises locales d'une communauté mexicaine 

 
À sa mine Pinos Altos dans le nord du Mexique, Agnico Eagle collabore étroitement avec les communautés voisines pour créer de nouvelles occasions d'affaires et d'emploi en vue de diversifier l'économie locale.
 
Dans la communauté El Perico, Agnico Eagle a aidé un regroupement de femmes à démarrer une coopérative de couture pour répondre à la demande de vêtements provenant tant de l'industrie minière que des communautés environnantes.
 
Les femmes ont pu produire leurs premiers échantillons grâce aux machines à coudre fournies par des partenaires et au tissu offert par Agnico Eagle. La société minière a également financé la formation des femmes, dispensée par les services de formation technique de l'État de Chihuahua. La coopérative s'apprête à relever de nouveaux défis : commencer la production de masse et vendre ses vêtements à un point de vente nouvellement construit, à El Perico. Ce commerce représente une source d'emploi permanente autre que l'industrie minière.
 
Cette approche gagnante, tant pour la région que pour Agnico Eagle, a servi de modèle pour un programme similaire à Arviat, au Nunavut. La mine Meadowbank d'Agnico Eagle a en effet conclu une entente avec la coopérative de couture Kiluk d'Arviat, qui offrira un éventail de services commerciaux à l'entreprise, dont la réparation des vêtements de travail.  

Outre dans la coopérative, la mine Pinos Altos d'Agnico Eagle a investi dans de nombreux autres projets communautaires. Elle a ainsi reçu pour la sixième année consécutive l'attestation d'entreprise socialement responsable, décernée par le Centro Mexicano para la Filantropia (Centre mexicain pour la philanthropie) et l'Alianza por la Responsabilidad Social Empresarial de Mexico (Alliance pour la responsabilité sociale des entreprises du Mexique). Pour en savoir davantage sur les récents investissements d'Agnico Eagle dans les communautés où elle est établie, consultez son dernier rapport sur la responsabilité sociale d'entreprise à l'adresse www.agnicoeagle.com/fr.

Xstrata Nickel stimule le développement economique de la Nouvelle-Calédonie

 
La mine Koniambo en Nouvelle-Calédonie, coentreprise de Xstrata Nickel et de la Société minière du Sud Pacifique, a contribué à l'établissement d'une industrie d'amont vigoureuse et collaboré au démarrage d'entreprises locales indépendantes de la mine.
 
En 2011 seulement, environ 270 contrats et 9 800 demandes de services ont été octroyés à des entreprises locales de construction, de transport et de services environnementaux. Ces ententes ont représenté des investissements totaux de 1,4 milliard de dollars dans l'économie de Nouvelle-Calédonie, surpassant la cible d'un milliard. Illustrant bien que les projets miniers suscitent des occasions d'affaires dans les communautés où ils sont exploités, environ 50 entreprises ont vu le jour dans la province Nord en lien direct avec le projet Koniambo.
 
La mine se trouve à proximité de la mangrove de Vavouto, où la pêche au crabe constitue la principale source de revenus des femmes de la tribu Oundjo. La mine Koniambo y a vu l'occasion d'aider les femmes à écouler leurs marchandises. En 2011, en lien avec la construction d'un marché, la mine Koniambo a fourni une formation financière et commerciale aux femmes pour leur permettre de vendre efficacement des fruits de mer, des fruits et légumes ainsi que des produits artisanaux. Aujourd'hui, le marché appartient à une association de femmes indépendante qui en gère les activités. Cette association a choisi l'emplacement du marché et en a supervisé la construction.
 
Pour obtenir de plus amples renseignements sur les investissements communautaires de Xstrata Nickel et ses activités à l'échelle internationale, visitez le site www.xstratanickel.com/FR.

Projet Cobre Panama d'Inmet favorise la biodiversité 

 
Le projet Cobre Panama, situé à 120 km de la ville de Panama, représente le plus important investissement privé de l'histoire du Panama. La concession minière de 13 000 hectares se trouve dans le Couloir biologique mésoaméricain, une région écologique fragile revêtant une grande importance sur le plan de la biodiversité. Pour atténuer les répercussions de ses activités sur l'environnement de la région, Inmet Mining utilise des pratiques à la fine pointe de la technologie en matière de protection de la biodiversité.
 
Grâce à son climat et à sa topographie, le Panama jouit d'une faune, d'une flore et de ressources géologiques riches et variées. Le plan de gestion environnemental de Cobre Panama vise à réduire toute conséquence néfaste causée par les activités minières. Inmet compte par exemple pallier la déforestation en établissant un programme de reboisement hors site qui assurerait le reboisement de deux hectares pour chaque hectare net déboisé.
 
Le plan de biodiversité de l'entreprise favorisera également la lutte à la déforestation ne découlant pas du projet minier, par l'entremise d'un soutien à la gestion de deux parcs nationaux et d'une nouvelle aire protégée de 290 000 hectares. Par ailleurs, durant ses travaux environnementaux continus, l'entreprise a contribué à l'identification de nombreuses espèces de plantes et de grenouilles jusqu'alors inconnues des scientifiques. Cela démontre que les recherches menées dans le cadre du projet Cobre Panama enrichiront certainement les données scientifiques sur la flore et la faune de la région.
 
Pour en savoir davantage sur le projet Cobre Panama, veuillez visiter le site www.inmetmining.com.

ICMM : Importance croissante de l'industrie minière pour le développement economique et la lutte à la pauvreté


Le Conseil international des mines et des métaux (ICMM) a publié un document de référence intitulé The Role of Mining in National Economies (Le rôle de l'industrie minière dans les économies nationales). Ce rapport analyse le rôle grandissant que joue l'industrie minière en matière de développement économique et de réduction de la pauvreté, en particulier dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.
 
Ce rapport sans précédent couvre trois sujets principaux. Dans un premier temps, il offre un aperçu de l'apport économique de l'industrie minière à l'échelle planétaire en présentant les tendances de la valeur de la production minérale mondiale.  Les principaux pays producteurs y sont énumérés; le Canada se classe dixième parmi d'autres pays producteurs affirmés et des marchés émergents de taille. Le rapport fait ensuite état de la contribution économique de l'industrie à l'échelle nationale, en fonction des données sur le commerce et les exportations de chaque pays. Dans le cadre de l'étude, 212 pays ont été évalués selon un indice de la contribution minière conçu par l'ICMM. Le rapport examine en dernier lieu le soutien grandissant qu'apporte l'industrie minière au développement économique des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire ainsi que le rôle de l'industrie dans la diminution de la pauvreté parmi les populations locales.
 
En voici un extrait :  
Les études de cas menées par l'ICMM démontrent que les recettes en devises étrangères tirées des activités minières peuvent engendrer des effets positifs à la hausse en matière de développement. Dans nombre de pays, l'industrie des mines et des minéraux acquiert la réputation d'acteur important dans l'atteinte des objectifs de création d'emploi et de réduction de la pauvreté, objectifs politiques cruciaux. [traduction libre]

Ce rapport fait partie d'une série de publications décrivant la participation de l'industrie des mines et des métaux au développement durable. Pour en savoir davantage ou télécharger les publications, veuillez visiter le site www.icmm.com.
 

Parution du Guide sur l’exploration et l’exploitation minières pour les communautés autochtones


Lors du congrès de l'ACPE en mars, Ressources naturelles Canada a lancé une édition révisée intitulée Guide sur l’exploration et l’exploitation minières pour les communautés autochtones. Cette nouvelle version remplace le Guide d'information minière pour les communautés autochtones, publié en 2006. 
 
Destiné aux Autochtones, ce guide a pour objectif de mettre en lumière le cycle d'exploitation minérale et les activités d'exploration ainsi que d'en souligner la pertinence pour les communautés autochtones. L'industrie minière fait partie de la vie communautaire et économique des Autochtones depuis des générations, et de nombreux projets miniers sont aujourd'hui situés près des communautés autochtones. Ce guide explique comment les communautés autochtones peuvent prendre part aux phases d'exploration et d'exploitation de ces projets, comme travailleurs ou d'une autre façon. 
 
Le saviez-vous?
  • Toutes proportions gardées, l'industrie minière est celle qui emploie le plus grand nombre d'Autochtones canadiens dans le secteur privé et les embauches sont sur le point d'augmenter.
  • Depuis 1974, 318 ententes de tous genres ont été négociées au pays, couvrant 185 projets différents.
  • On trouve environ 1 200 communautés autochtones dans un rayon de 200 kilomètres de 180 mines en production et de plus de 2 500 chantiers d'exploration actifs.
Le Guide sur l’exploration et l’exploitation minières pour les communautés autochtones est le résultat d'un partenariat entre le Secteur des minéraux et des métaux de Ressources naturelles Canada, d'Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, l'AMC, l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs et la Canadian Aboriginal Minerals Association.
 
Pour obtenir un exemplaire du guide, veuillez visiter le site Web de RNCan au www.rncan.gc.ca/accueil.

Le Canada célèbre la Semaine minière nationale du 13 au 19 mai


Chaque année, Ressources naturelles Canada (RNCan) organise les activités de la Semaine minière nationale, qui souligne le rôle de l’exploitation minière dans la vie des Canadiens. Ce rôle est perceptible de diverses façons; sur le plan de l'économie, des emplois qui soutiennent directement et indirectement le secteur et des produits dont nous avons besoin tous les jours.
 
Le Canada est une puissance minière mondiale.  Selon les données de RNCan, le Canada produit plus de 60 minéraux et métaux différents. Notre pays est également le premier producteur mondial de potasse et compte parmi les cinq principaux producteurs d'un vaste éventail de produits de base, comme l'aluminium, l'uranium, le nickel, le platine, les diamants et le zinc.
 
Connaissez-vous le rôle des activités minières au Canada?
  • L'apport de l'industrie minière au PIB du Canada est supérieur à 35 milliards de dollars, et l'industrie représente 23 % des exportations de marchandises totales. 
  • Les sociétés minières versent chaque année des taxes et redevances de plusieurs milliards de dollars aux ordres de gouvernement canadiens. En 2011, ces sommes se sont chiffrées à plus de 9 milliards de dollars.
  • Plus de 320 000 personnes travaillent dans l'industrie minière à l'échelle du pays et, selon les prévisions, on devra embaucher 145 000 nouveaux travailleurs au cours de la prochaine décennie pour remplacer les retraités et pourvoir les nouveaux postes.
  • L'industrie minière soutient le deuxième secteur d'approvisionnement en importance dans le monde, après les États-Unis, faisant appel à plus de 3 200 entreprises Å“uvrant notamment en génie, en construction et dans le domaine financier. 
  • La production minérale du Canada atteignait une valeur record de 50,3 milliards de dollars en 2011. Ce chiffre est redescendu à 46,9 milliards en raison d'un ralentissement du marché des produits de base, mais cette valeur correspond tout de même à celle du sommet précédent, établi en 2008.
La Semaine minière nationale s'ajoute aux autres semaines minières organisées par les provinces tout au long de l'année. Ces semaines mettent en évidence la place fondamentale qu'occupe l'industrie minière au sein de l'économie nationale et dans presque toutes les régions du Canada.
 
Pour en savoir plus sur l'industrie minière canadienne ainsi que son apport au Canada et ailleurs, consultez notre rapport Faits et chiffres 2012 à l'adresse www.mining.ca. Vous trouverez de plus amples renseignements à propos de la Semaine minière nationale sur le site Web de RNCan au www.rncan.gc.ca/accueil.

À propos de l’Association Minière du Canada
 
L’Association minière du Canada est l’organisme national qui représente l’industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l’exploration minérale, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la fabrication de produits semi-finis.
 
Visitez notre site Web ici   •   Suivez-nous sur Twitter
Copyright © 2013 Mining Association of Canada, All rights reserved.
unsubscribe from this list    update subscription preferences