Copy
Visitez le site www.mining.ca




Le conseil de l’AMC accueille un nouveau président, Ian Pearce de Xstrata Nickel

Le 20 juin 2012, Ian Pearce, chef de la direction de Xstrata Nickel, a été élu président du conseil de l’AMC pour un mandat de deux ans. M. Pearce remplace Doug Horswill, vice-président principal de Teck Resources limitée, dont le mandat avait débuté en juin 2010.

M. Pearce est membre actif du conseil d’administration de l’AMC depuis 2007. Il est également membre du comité exécutif et de l’équipe de direction de l’initiative Vers le développement minier durable (VDMD). Dans le cadre de ces rôles, il soutient les activités et l’initiative VDMD de l’Association, contribuant à améliorer le rendement des entreprises membres en matière de responsabilité sociale d’entreprise et de protection de l’environnement.

En tant que président du conseil, il s’assurera que l’industrie sera en mesure de relever les défis et de tirer parti des occasions de croissance qui se présenteront en plus de faire respecter les normes d’excellence du Canada en matière de pratiques environnementales et sociales.




Résultats de Statistique Canada : l’industrie minière a contribué à la hausse du PIB au pays en 2011

Statistique Canada a récemment publié les données sur le produit intérieur brut (PIB) de 2011, lesquelles démontrent une hausse de 2,6 % du PIB national réel. L’Alberta, la Saskatchewan, le Yukon et le Nunavut sont en tête du peloton pour ce qui est de la croissance, grâce à une montée des activités d’exploration et d’exploitation minières et des travaux de construction connexes.

L’industrie minière a joué un rôle particulièrement important dans les territoires. Le PIB du Nunavut a augmenté de 7,7 % en 2011, bénéficiant d’une hausse de production de l’or et du minerai argentifère pour la deuxième année consécutive. Le PIB a connu une croissance de 5,6 % au Yukon, l’exploration de gisements d’or et d’argent ayant atteint des niveaux inégalés. La situation fut cependant tout autre dans les Territoires du Nord-Ouest, où le PIB a dégringolé de 5,5 % en 2011 en raison d’un ralentissement de l’extraction diamantifère.

Dans les Prairies, l’Alberta a affiché le meilleur rendement économique et son PIB a avancé de 5,2 % en 2011. Cette croissance est largement attribuable à la hausse des prix de l’énergie, ce qui a permis aux secteurs de l’exploration et de l’extraction pétrolière et gazière d’enregistrer des gains. Le PIB de la Saskatchewan a augmenté de 4,8 % l’an dernier grâce à une forte demande sur le marché des exportations, ce qui a entraîné une hausse de l’extraction des minéraux non métalliques (y compris la potasse), des activités d’exploration et de travaux de génie.




Le secteur des matières premières revitalise l’industrie manufacturière du Canada selon un rapport

L’incidence du secteur des ressources naturelles sur l’industrie manufacturière a été au cœur de nombreux débats au cours des derniers mois. Pour alimenter la discussion, le Conference Board du Canada et la Banque de développement du Canada ont publié un rapport intéressant qui dévoile un lien positif entre les ressources naturelles et le secteur manufacturier.

L’édition du printemps 2012 du Profil de l’industrie canadienne démontre que la croissance de secteur minier et celle du secteur pétrolier et gazier sont profitables, et non néfastes, pour l’industrie manufacturière. En effet, les projets liés aux ressources naturelles stimulent la demande pour la machinerie fabriquée au Canada.

« Dynamisés par les prix élevés des produits de base, les investissements dans l’industrie minière canadienne continuent de progresser à un rythme soutenu. Cette envolée des investissements stimulera non seulement les activités de soutien au secteur pétrolier et gazier, mais aussi la demande de machines, de produits métalliques et de services d’architecture et de génie », déclare Michael Burt, directeur, Tendances économiques industrielles du Conference Board.




BHP Billiton souligne le 20e anniversaire de la découverte de diamants canadiens

En juin, BHP Billiton a publié son rapport annuel sur sa mine de diamants EKATI pour l’exercice 2011. L’année 2011 marquait le 20e anniversaire de la découverte de gisements diamantifères dans le nord du Canada.

La mine de diamants EKATI est la première exploitation diamantifère à ciel ouvert et souterraine au Canada. Elle se trouve à quelque 300 km au nord-est de Yellowknife et à 200 km au sud du cercle polaire arctique.

Au cours des trois dernières années, EKATI a produit en moyenne plus de trois millions de carats de diamants à l’état brut par année. Ses ventes annuelles représentent près de 3 % de l’approvisionnement mondial actuel de diamant brut en poids et environ 11 % en valeur.

Voici quelques faits saillants de 2011 :

  • Promesse d’investissement de plus d’un million de dollars envers des projets liés au savoir traditionnel pendant au moins deux ans;
  • Dépenses supérieures à 327 millions de dollars en 2011, faisant grimper les investissements de BHP Billiton pour la mine EKATI à 4,89 milliards de dollars depuis sa mise en service;
  • Création d’emplois correspondant à 650 années-personnes pour les habitants et les Autochtones du Nord, au-delà des prévisions de l’Étude d’impact environnemental.

Pour consulter les résultats d’EKATI pour l’exercice 2011 en matière de sécurité, d’emploi et d’investissements dans la communauté, veuillez télécharger le rapport.




Vale investit 2 milliards de dollars dans le projet écologique REA

Le 22 juin 2012, Vale a officiellement annoncé l’un des plus importants investissements envers l’environnement de l’histoire de l’Ontario : le projet écologique de réduction des émissions atmosphériques (REA). Ce projet de 2 milliards de dollars entraînera une importante réduction des émissions de dioxyde de soufre provenant de la fonderie de Vale à Sudbury, soit une diminution de 70 % par rapport aux niveaux actuels. Il engendra également une baisse de 35 à 40 % des émissions de poussières et de particules métalliques.

En plus de représenter une formidable réalisation sur le plan environnemental, ce projet générera des retombées économiques considérables dans la grande région de Sudbury. D’ici l’achèvement prévu à la fin 2015, Vale estime que le projet écologique REA nécessitera environ 8 millions d’heures-personnes supplémentaires. L’entreprise s’attend à avoir besoin de 1 300 travailleurs supplémentaires durant la période de pointe des travaux de construction.

Pour savoir de quelle façon le projet écologique REA entraînera la réduction des émissions, visionnez cette courte vidéo.





Les membres de l’AMC se classent parmi les 50 meilleures entreprises citoyennes du Canada

Dix membres de l’AMC se retrouvent au classement 2012 Best 50 Corporate Citizens of Canada de Corporate Knights.

Toutes nos félicitations à Suncor Énergie inc., Kinross Gold Corporation, Teck Resources ltée, Inmet Mining Corporation, Mines Agnico-Eagle ltée, Cameco Corporation, IAMGOLD Corporation, Barrick Gold Corporation, Stantec inc. et SNC-Lavalin Inc.

Chaque année, Corporate Knights évalue le rendement des entreprises en matière d’environnement, de responsabilité sociale et de gouvernance en se fondant sur des indicateurs provenant de sources publiques. Ces indicateurs comprennent notamment la consommation d’énergie, de charbon et d’eau ainsi que le pourcentage de femmes et de personnes issues des minorités au sein des conseils d’administration. Pour en savoir plus à ce sujet, visitez le site.




Rapport annuel 2011 : De Beers Canada a injecté 500 millions de dollars dans l'économie canadienne

L'année 2011 a été positive pour De Beers Canada selon son rapport annuel, publié dernièrement. De Beers exploite actuellement deux mines de diamants au Canada, soit la mine Snap Lake dans les Territoires du Nord-Ouest et la mine Victor dans le nord de l'Ontario. La société est également un partenaire du projet en coentreprise Gahcho Kué, dans les Territoires du Nord-Ouest.

Voici quelques faits saillants de 2011 :

  • Plus de 1 000 personnes ont travaillé pour De Beers Canada, qui a injecté 500 millions de dollars directement dans l'économie canadienne.
  • Les investissements d'ordre social ont totalisé 4,9 millions de dollars sous forme de dons en espèces et en nature, sans oublier le temps généreusement offert par le personnel. Ces investissements étaient axés sur l'alphabétisation, l'éducation et la formation au sein des communautés environnantes.
  • À Snap Lake, 161 millions de dollars ont été dépensés en biens et services, fournis à 68 % par des entreprises établies dans le Nord.
  • À la mine Victor, 101 millions de dollars ont été dépensés en biens et services, fournis à 57 % par des entreprises autochtones.
Pour en savoir plus sur le rendement de De Beer en ce qui concerne l'exploitation, les finances et le développement durable ainsi que sur sa contribution à l'essor du Canada et des communautés, téléchargez le rapport.


Renouvellement du Groupe consultatif des communautés d’intérêts

Le Groupe consultatif des communautés d’intérêts (GCCI) joue un rôle clé dans l’initiative Vers le développement minier durable (VDMD) de l’AMC. Le Groupe consultatif rassemble 14 spécialistes issus de collectivités autochtones, de syndicats, d’organismes sans but lucratif et d’entreprises du domaine financier et social. Ces personnes surveillent les progrès de l’initiative et apportent une expertise externe.

Pour la première fois depuis sa création en 2004, le Groupe a récemment procédé à un renouvellement afin d’asseoir sa pertinence et de conserver un climat propice au dialogue. Nous souhaitons la bienvenue aux nouveaux membres, officiellement élus en juin.

  • Victor Goodman, Campbell River Economic Development Corporation
  • Joy Kennedy, L’Église unie Canada
  • Chief Earl Klyne, Première Nation de Seine River
  • Nathan Lemphers, Institut Pembina
  • Philip Oxhorn, Institut pour l’étude du développement international de l’Université McGill
  • Mark Podasly, Brookmere Management Group
  • Erin Strachan, Pauktuutit Inuit Women of Canada
  • Luc Zandvliet, Triple R Alliance (membre suppléant)
  • Maya Stano, My Sustainable Canada (membre suppléant)

Nous exprimons notre reconnaissance aux nombreux membres qui ont terminé leur long mandat au sein du Groupe. Nous saluons leur leadership et leur dévouement envers l’amélioration du rendement du secteur minier en matière d’environnement et de responsabilité sociale. Nous tenons à remercier les membres sortants Roger Augustine, Richard Briggs, Ginger Gibson, Larry Haber, Brenda Kelley, Soha Kneen, Christy Marinig and Eric Morris.

En rassemblant des personnes de milieux différents, le Groupe agit comme mécanisme indépendant dans l’analyse du développement et de la mise en œuvre de l’initiative VDMD. Pour en savoir plus sur l’initiative VDMD et sur le GCCI, veuillez visiter le site www.mining.ca.


À propos de l’Association minière du Canada

L’Association minière du Canada est l’organisme national qui représente l’industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l’exploration minérale, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la fabrication de produits semi-finis.

Visitez notre site Web ici   •   Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2012 Mining Association of Canada, All rights reserved.

Our mailing address is:
Mining Association of Canada
275 Slater Street
Suite 1100
Ottawa, ON K1P 5H9
Canada

Add us to your address book