Copy
Visitez le site : mining.ca.
View this email in your browser

DANS CE NUMÉRO :


NUMÉRO SPÉCIAL : FINALISTES POUR LES PRIX D’EXCELLENCE VDMD 2018

PRIX VDMD EN ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE – FINALISTES 2018

PRIX VDMD EN EXCELLENCE ENVIRONNEMENTALE – FINALISTES 2018

L’ESPAGNE EST LE CINQUIÈME PAYS À ADOPTER L’INITIATIVE VDMD


BOURSE DE L’AMC EN ÉCONOMIE DES MINÉRAUX : IL RESTE PEU DE TEMPS POUR LA SOUMISSION DES CANDIDATURES

NUMÉRO SPÉCIAL : FINALISTES POUR LES PRIX D’EXCELLENCE VDMD 2018


Les finalistes pour les prix d’excellence VDMD 2018 ont été choisis, et les lauréats seront annoncés le 7 mai à l’occasion du gala de l’ICM qui se tiendra pendant le congrès 2018 organisé à Vancouver.

Parmi les récompenses qui seront décernées au cours de ce gala figurent le prix VDMD en engagement communautaire et le prix VDMD en excellence environnementale. Ces gages de reconnaissance établis en 2014 sont remis à des initiatives et projets novateurs qui font la promotion du développement durable dans le secteur minier.

Pour être admissibles aux prix, les sociétés minières doivent activement mettre en place l’initiative Vers le développement minier durableMD (VDMDMD). L’initiative VDMD est un programme basé sur le rendement dans le cadre duquel les entreprises minières évaluent et gèrent les responsabilités sociales et environnementales importantes, et publient des rapports sur celles-ci.

Le comité de sélection, composé de membres du Groupe consultatif des communautés d’intérêts de l’AMC, a choisi les finalistes en fonction de critères comme l’innovation, la participation et l’engagement communautaires ainsi que les résultats des projets. Le rendement VDMD a également servi d’indicateur de l’engagement continu envers les pratiques minières durables.

Pour en savoir plus sur les prix d’excellence VDMD et les lauréats précédents, visitez la page : www.mining.ca/fr/prix-dexcellence-vdmd
 
« Les finalistes ont été choisis parce qu’ils apportent des changements considérables dans les communautés où ils exercent leurs activités, et ont été reconnus par le comité de sélection pour avoir relevé la barre en matière de pratiques minières durables. Ensemble, ces initiatives dressent le portrait des pratiques exemplaires du secteur minier, y compris la restauration naturelle des secteurs exploités, l’aide aux communautés pour la planification de l’économie à la fin des opérations minières, la stimulation d’un développement économique et d’un entrepreneuriat local, l’amélioration de la sécurité des travailleurs et des communautés, et la réduction des incidences environnementales engendrées par les activités quotidiennes. Félicitations au remarquable groupe de finalistes de cette année. »

- David Walkem, chef de la bande Cook’s Ferry, membre du Groupe consultatif des communautés d’intérêts et du Comité de sélection des prix d’excellence VDMD

 
PRIX VDMD EN ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE – FINALISTES 2018
Vale:
Le programme Alertes à Sudbury favorise la sécurité de la communauté
New Gold: Un plan de fermeture qui accorde la priorité aux besoins de la communauté
IAMGOLD: Un programme de valorisation des déchets métalliques soutient les femmes entrepreneures

PRIX VDMD EN EXCELLENCE ENVIRONNEMENTALE – FINALISTES 2018
Vale: Le programme de biodiversité de Sudbury restaure les terres et les cours d’eau
Vale: Smash réussi pour la gestion des déchets
Agnico Eagle: Un nouveau système Rail-Veyor qui procure des avantages environnementaux

PRIX VDMD EN ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE – FINALISTES 2018


VALE : LE PROGRAMME ALERTES À SUDBURY FAVORISE LA SÉCURITÉ DE LA COMMUNAUTÉ
D’une population de 150 000 personnes, la ville du Grand Sudbury s’est développée autour des installations de Vale depuis plus de 100 ans. Les installations à Sudbury comprennent actuellement cinq mines en activité, une usine de concentration, une fonderie, une raffinerie de nickel et un grand parc à résidus miniers. Au début de l’année 2017, Vale a financé et lancé en partenariat avec la Ville le programme Alertes à Sudbury, qui a permis de rehausser considérablement le niveau de préparation de la région aux situations d’urgence.

Grâce à ce service d’avis aux citoyens, Vale et la Ville peuvent envoyer instantanément des messages de sécurité aux citoyens, que l’urgence soit liée aux activités de Vale ou non. Alertes à Sudbury est un système entièrement intégré au centre de commandement local du service 9 1 1 et au réseau de communications.

Le programme a été élaboré et implanté grâce à l’importante mobilisation de la communauté et des intervenants. Vale a travaillé en étroite collaboration avec les services d’urgence, les services publics et l’unité de santé du Grand Sudbury, ainsi qu’avec une autre compagnie minière, Glencore. Dans le cadre de la préparation au lancement, les renseignements de 60 000 pages blanches du bottin téléphonique ont été entrés dans le système Alertes à Sudbury. Une vaste campagne a également été menée auprès des résidents pour les informer du lancement du service et les inviter à s’y inscrire. En outre, à l’occasion de la Semaine de la sécurité civile, Vale a organisé une journée porte ouverte pour promouvoir le nouveau service et montrer aux résidents comment elle réduit de façon responsable les risques associés à ses activités.

Les résidents peuvent inscrire plusieurs numéros de téléphone et modes de communication dans le système. Ils peuvent également spécifier le lieu où ils préfèrent recevoir les avis, notamment à la maison, au travail et à l’école de leurs enfants. Les avantages d’Alertes à Sudbury ont été clairement démontrés lors de sa première utilisation en novembre 2017, à la suite d’une fuite de gaz dans un centre commercial. En effet, l’immeuble a été rapidement évacué et les résidents de toute la ville ont reçu comme consigne d’éviter la zone touchée.
Nikki Lefebvre, coordonnatrice de la protection civile de Vale, pendant la journée porte ouverte de la Semaine de la sécurité civile, en mai 2017.
NEW GOLD : UN PLAN DE FERMETURE QUI ACCORDE LA PRIORITÉ AUX BESOINS DE LA COMMUNAUTÉ
En 2016, après plus de deux décennies de planification, de construction et d’exploitation, New Gold a lancé le processus de fermeture de la mine de Cerro San Pedro, au Mexique. Le plan de fermeture intégré avait cependant été mis en place des années auparavant afin d’aider les travailleurs et les communautés locales à effectuer la transition vers une nouvelle économie à la fin des opérations minières.

La mine est située au sein de la municipalité de Cerro de San Pedro, dont la population s’élève à 5 000 personnes. La compagnie minière a adopté une approche collaborative afin que les membres de la communauté et les employés aient voix au chapitre de l’élaboration et de la mise en œuvre du plan. L’objectif était de s’assurer que la mine laisse un héritage positif sur le plan environnemental et celui de la durabilité des 13 communautés à proximité.

Ainsi, les mesures du plan vont au-delà des exigences réglementaires et mettent l’accent sur plusieurs éléments fondamentaux : aider les membres de la communauté et les travailleurs à trouver de nouvelles possibilités d’emploi, améliorer les perspectives de la région en matière de développement économique, et restaurer et protéger l’environnement.

Le plan de fermeture comportait un programme de développement de l’entrepreneuriat axé sur la diversification de l’économie régionale. Réunissant de multiples intervenants, ce programme participatif a provoqué une vague d’entrepreneuriat et aidé à mettre sur pied plusieurs nouvelles petites entreprises. La mine a également établi des partenariats avec les communautés locales, les institutions de formation et les agences gouvernementales afin d’offrir d’autres types de formations utiles comme la planification budgétaire et financière et les compétences en informatique, et des programmes de reconnaissance professionnelle dans différents domaines. En 2016, ces programmes de formation comportaient 520 places, dont 84 % étaient occupées par des femmes des communautés locales.

Étant donné que l’infrastructure est souvent la clé du développement économique, New Gold a investi de manière importante dans celle de la communauté. Cette infrastructure comportait notamment des routes, des lignes électriques, des installations de traitement de l’eau, des écoles et des cliniques. L’entreprise a aussi investi dans la réhabilitation et la restauration d’immeubles historiques de la municipalité.

En ce qui concerne le site de la mine, le plan de fermeture intégré comportait des engagements importants relativement à la restauration et à la protection de l’environnement. À titre d’exemple, près de 400 hectares de terrain ont été reboisés avec des espèces de plantes locales grâce à l’aide de bénévoles de la communauté. La compagnie a également procédé au démantèlement de l’infrastructure et mis en place un plan de surveillance à long terme du site.
Le programme de bourses d’études communautaires, soutenu par la mine Cerro San Pedro de New Gold au Mexique.
IAMGOLD : UN PROGRAMME DE VALORISATION DES DÉCHETS MÉTALLIQUES SOUTIENT LES FEMMES ENTREPRENEURES
La compagnie minière IAMGOLD soutient depuis longtemps le développement économique local au Burkina Faso, où se trouve la mine Essakane. Une des façons d’apporter ce soutien consiste à donner une nouvelle vie aux déchets métalliques de la mine grâce à l’ingéniosité et au sens de l’initiative des entrepreneurs locaux. Le programme, connu sous le nom « Fonds Fer », utilise les recettes provenant de la vente aux enchères des déchets métalliques de la mine pour financer les idées d’entreprises locales. Il a en outre évolué grâce à la rétroaction de la communauté, la compagnie voulant s’assurer qu’il répond aux besoins locaux.

Un bon exemple de la réussite du programme est la mise sur pied d’une unité de production de beurre d’arachide dirigée par un groupe de 11 femmes. Et ce n’est qu’un des 34 projets financés par le programme. Au Burkina Faso, le beurre d’arachide est un ingrédient essentiel de nombreux plats. Traditionnellement, il est fabriqué à la main par les femmes, ce qui prend beaucoup de temps et de force physique. Cette unité, la première de la région, produit du beurre d’arachide abordable de haute qualité et répond ainsi directement aux besoins des résidents et des entreprises locales.

L’unité stocke les matières premières et le produit fini, et dispose d’un broyeur électrique et d’un générateur. Le broyeur offre plusieurs avantages par rapport à la méthode traditionnelle de production. Il permet de produire beaucoup plus rapidement un beurre de meilleure qualité en plus grande quantité. En outre, l’unité est alimentée à l’électricité alors que la méthode artisanale utilise du bois comme source d’énergie, ce qui contribue à la déforestation et à l’accélération de la désertification.

Les principaux consommateurs sont des ménages et des restaurants, mais la mine sera bientôt ajoutée à la liste des clients de l’unité. Comme les activités sont appelées à croître, l’association planifie d’engager des personnes supplémentaires pour la production et la distribution du beurre d’arachide. L’unité de transformation représente un progrès majeur sur le plan du traitement des produits de l’agriculture et pourra servir de plateforme pour d’autres unités. Son succès en matière de génération de revenus et de création d’emplois servira certainement de modèle pour d’autres entrepreneurs. En fait, l’unité a déjà incité d’autres associations de femmes de la région à soumettre leurs projets d’entreprise.
Unité de production de beurre d’arachide dirigée par un groupe de 11 femmes et soutenue par la mine Essakane d’IAMGOLD, au Burkina Faso.

PRIX VDMD EN EXCELLENCE ENVIRONNEMENTALE – FINALISTES 2018

VALE : LE PROGRAMME DE BIODIVERSITÉ DE SUDBURY RESTAURE LES TERRES ET LES COURS D’EAU
Après plus d’un siècle d’activités minières et d’exploitation forestière, d’importantes initiatives de conservation de la biodiversité sont bien avancées aux installations de Vale à Sudbury. L’objectif de ces initiatives est de retourner les terres et les cours d’eau dont la santé environnementale est depuis longtemps précaire à leur état naturel. L’utilisation par Vale de processus de restauration qui améliorent la biodiversité est à l’origine du succès du programme de biodiversité de Sudbury. Le programme est également renforcé par la rétroaction et la mobilisation des intervenants, des communautés et des experts, y compris du gouvernement, d’étudiants et d’écologistes.

Grâce à son programme d’ensemencement aérien, Vale a restauré 8 600 acres de terrain depuis 1990. En outre, elle investit 250 000 $ et fait un don de 50 000 arbres de semis chaque année dans le cadre du plan d’action pour le maintien de la biodiversité de la ville du Grand Sudbury. La restauration des zones de résidus miniers est une autre priorité de la compagnie minière. À cette fin, Vale a entrepris une approche novatrice utilisant des matières biosolides municipales déshydratées mélangées à des feuilles et à des résidus de jardin. En 2017, Vale a restauré 40 acres grâce aux matières biosolides dans sa zone centrale de résidus miniers et utilisé du foin pour faciliter l’élimination de la poussière.

La compagnie travaille également à l’amélioration de la biodiversité; elle a revégétalisé à cette fin les crassiers de Copper Cliff et planté des graines d’asclépiade. Ces graines sont cultivées dans ses serres grâce à la participation d’enfants d’âge scolaire de la région. L’asclépiade est la seule source de nourriture des papillons monarques, une espèce en déclin en Amérique du Nord. En se nourrissant d’asclépiade, les papillons pollinisent les fleurs sauvages des crassiers revégétalisés et améliorent par le fait même la biodiversité de la région. Il y a quelques années, Vale a implanté des colonies d’abeilles sur ces crassiers revégétalisés de Copper Cliff et, plus tard, dans la zone centrale de résidus miniers. Aujourd’hui, plus de 20 ruches contribuent à la restauration des populations d’abeilles de la région. Les abeilles aident à la pollinisation et soutiennent l’amélioration de la biodiversité, en plus de produire du miel pour les visiteurs des installations de Vale.

Le programme de biodiversité de Vale se concentre également sur la restauration des rivières et des lacs locaux, ainsi que des populations de poissons. Depuis 2011, Vale élève de la truite arc-en-ciel et du doré, et a introduit plus de 100 000 poissons dans le lac Ramsey et la rivière Onaping.
Pour améliorer la biodiversité, Vale élève des abeilles dans les zones réhabilitées de la zone centrale de résidus miniers à Sudbury, en Ontario.
VALE : SMASH RÉUSSI POUR LA GESTION DES DÉCHETS
SLAM Dunk est un programme novateur mis en place dans les installations de Vale au Manitoba et dont l’objectif ambitieux est de détourner 100 % des déchets des sites d’enfouissement en appliquant la règle des trois R : réduire, réutiliser et recycler.

Ce programme repose sur la volonté des employés, des entrepreneurs et des visiteurs de réduire les déchets de leur mine. Le système comporte le tri des déchets à la source en 13 catégories, dont 10 sont récupérées dans des bacs installés sur les lieux selon un code de couleurs. Une fois les bacs pleins, les déchets sont ramassés et traités en vue d’être réutilisés ou éliminés convenablement. Ce processus permet d’éliminer les activités de triage après la collecte et de rendre la gestion des déchets plus sûre, rapide et rentable. En outre, certains matériaux récupérés ont même généré des revenus pour Vale. Et les remboursements, notamment ceux provenant du retour des palettes et des piles hydro-électriques, ont été réinvestis dans le programme.

SLAM Dunk est un bel exemple d’un moyen simple, mais très efficace de réduire les déchets tout en promouvant la conscience environnementale, et d’incarner les valeurs de la compagnie. Lorsqu’il a été lancé, en 2013, le programme a eu un effet immédiat et permis de détourner 50 % des déchets de Vale des sites d’enfouissement. En 2017, ce taux est passé à 76 % pour l’ensemble des installations de Vale au Manitoba. Le pourcentage de déchets triés aux différents sites est un autre indicateur du succès du programme. Il s’agit du taux de déchets correctement triés et dirigés vers l’un des 13 flux de traitement des déchets du programme. Ainsi, en 2014, deux des sites de Thompson ont atteint un taux de 100 % et les trois autres sites ont atteint un taux de 90 %. En 2017, les sites de Vale au Manitoba ont atteint un taux de tri des déchets de 98 % en moyenne. Voilà des résultats impressionnants qui mettent en évidence la responsabilisation des employés et le fait que chaque personne qui travaille à la mine est en quelque sorte membre de l’équipe de gestion des déchets.

Le programme SLAM Dunk peut facilement être reproduit, et le personnel de Vale en fait la promotion dans la communauté. Par ailleurs, Vale a fait participer des jeunes pour les sensibiliser à l’importance de la gestion des déchets et les encourager à trouver des moyens de réduire les déchets dans leur vie quotidienne. Cette participation a été mutuellement avantageuse. En effet, les équipes vertes des écoles ont appris grâce au programme, et Vale a appris en retour grâce aux jeunes participants.
Le programme de gestion des déchets, SLAM Dunk, aux installations de Vale au Manitoba.
AGNICO EAGLE : UN NOUVEAU SYSTÈME FERROVIAIRE QUI PROCURE DES AVANTAGES ENVIRONNEMENTAUX
Dans une zone récemment élargie de la mine Goldex d’Agnico Eagle, au Québec, un système Rail-Veyor novateur permet de transporter le minerai tout en procurant des avantages environnementaux considérables pour la mine. Produit d’une entreprise canadienne, le système est opéré à distance. Il est composé de six trains alimentés par 90 stations d’entraînement électriques disposées le long de la voie ferrée. Au total, 408 voitures à deux roues transportent le minerai sur des rails légers installés de 730 à 1 200 mètres sous terre.

Le système Rail-Veyor est utilisé pour la première fois dans un environnement industriel actif en Amérique du Nord avec son installation à la mine Goldex. Mais l’esprit d’avant-garde a porté ses fruits. Ainsi, grâce au système Rail-Veyor, la mine a été en mesure de réduire sa flotte de machinerie lourde à moteur diesel à seulement quatre camions en zone profonde. Sans l’implantation du nouveau système, la flotte compterait plutôt 14 véhicules. Le diesel est, comme dans le reste de l’industrie, l’une des principales sources d’émissions de gaz à effet de serre de la mine Goldex. En retirant 10 véhicules de sa flotte de camions grâce au système Rail-Veyor, la mine a considérablement réduit ses émissions de gaz à effet de serre. En effet, ces camions auraient accru la consommation de diesel de la mine de près de 40 % pendant les années de production intensive. La réussite de l’implantation de cette technologie par Agnico Eagle a remis en question la règle généralement admise selon laquelle l’approfondissement d’une mine souterraine génère une consommation accrue en combustible.

Cette innovation a également créé un environnement de travail plus sûr qu’avant : elle produit considérablement moins de bruit, de poussière, de monoxyde de carbone et d’autres émissions. En outre, la réduction du nombre de camions en activité sous terre permet de diminuer les risques d’accident. Bien que le système Rail-Veyor ait augmenté la consommation en électricité d’environ 5 % annuellement, il permet de diminuer les besoins en ventilation puisqu’il génère moins de chaleur et de contaminants que les camions.

Les employés ont été consultés dès le départ relativement à la nouvelle technologie. Le système ferroviaire est maintenant une attraction populaire pour les visiteurs, y compris les résidents et les organisations.
Le nouveau système de transport du minerai Rail-Veyor de la mine Goldex d’Agnico Eagle, au Québec.

L’ESPAGNE EST LE CINQUIÈME PAYS À ADOPTER L’INITIATIVE VDMD


Au début de mars, l’association minière nationale d’Espagne, la CONFEDEM (Confederación nacional de empresarios de la minería y de la metalurgia), a annoncé qu’elle adopterait l’initiative Vers le développement minier durableMD (VDMDMD) de l’AMC.

La CONFEDEM d’Espagne se joint ainsi aux associations minières nationales de la Finlande (FinnMin), de l’Argentine (Cámara Argentina de Empresarios Mineros), du Botswana (Chambre des mines du Botswana) et des Philippines (Chambre des mines des Philippines), qui travaillent actuellement à la mise en œuvre de l’initiative VDMD.

La CONFEDEM intégrera l’initiative VDMD à sa norme « Gestión Minero Metalúrgica Sostenible » (GMMS), comme la vérification externe du rendement des sites d’exploitation et la mise en place d’un groupe consultatif de communautés d’intérêts pour superviser le programme. Même si la CONFEDEM adaptera ses domaines de rendement en fonction des aspects uniques de son industrie minière, ces domaines seront très similaires à ceux du Canada.

Conformément au programme VDMD, les sociétés minières membres de l’AMC sont tenues d’évaluer chaque année le rendement de leurs installations canadiennes dans des domaines clés, soit la gestion des résidus, les relations avec les collectivités, la santé et la sécurité, la conservation de la biodiversité, la gestion des crises, la gestion de l’énergie et des émissions de gaz à effet de serre, ainsi que la prévention du travail des enfants et du travail forcé. Le public peut consulter gratuitement les résultats, lesquels sont vérifiés par un tiers tous les trois ans pour en assurer l’exactitude.

L’AMC partage librement l’initiative VDMD avec d’autres pays qui recherchent des outils leur permettant d’améliorer le rendement environnemental et social de leur secteur minier, notamment par un engagement auprès de la société civile, de même que par une transparence et une responsabilisation.

BOURSE DE L’AMC EN ÉCONOMIE DES MINÉRAUX : IL RESTE PEU DE TEMPS POUR LA SOUMISSION DES CANDIDATURES


La bourse commémorative Paul Stothart en économie des minéraux, d’une valeur de 3 500 $, a été créé en 2012 grâce à la générosité des entreprises membres de l’AMC à la mémoire du regretté Paul Stothart, ancien vice-président des Affaires économiques de l’Association minière du Canada. Elle est remise chaque année à un étudiant universitaire talentueux qui, à l’image de Paul, se passionne pour l’économie des minéraux.

Pour être admissibles, les candidats doivent fréquenter une université canadienne et étudier au baccalauréat ou à la maîtrise en économie ou en commerce, ou à la maîtrise en administration des affaires. Leurs travaux scolaires courants ou planifiés doivent également témoigner de leur intérêt pour l’économie des minéraux ou les activités commerciales dans le secteur des mines. Les candidats seront évalués en fonction de leurs réalisations scolaires ainsi que de leur engagement envers une carrière dans l’industrie minière canadienne. Les étudiants peuvent soumettre leur candidature jusqu’au 15 mai 2018, et la bourse sera octroyée pour l’année scolaire 2018-2019.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires concernant la bourse et les critères d’admissibilité, visitez le : www.mining.ca/fr/bourse

À PROPOS DE L’ASSOCIATION MINIÈRE DU CANADA


L'Association minière du Canada (AMC) est l'organisme national qui représente l'industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique et de pétrole extrait des sables bitumineux, sont présents dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi-finis.

Visitez notre site Web ici
Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2018 Mining Association of Canada
All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences
or unsubscribe from this list