Voici votre Lettr'Optimiste du jour

Le bonheur, cela s’apprend ?

Parmi les obstacles qui s’interposent entre le bonheur et nous se trouve souvent une espérance erronée : un livre, un professeur, une princesse, un preux chevalier, une prouesse, un trophée, une révélation qui nous vaudront un jour la félicité éternelle.
Tout cela peut contribuer à notre bien-être, mais sans constituer plus qu’une petite partie de la mosaïque du bonheur.

La conception du bonheur selon les contes de fées (la croyance que quelqu’un ou quelque chose nous rendra heureux jusqu’à la fin de nos jours) conduit inévitablement à la désillusion. Une vie heureuse – ou plus heureuse – ne résulte pas de quelque événement extraordinaire, de nature à bouleverser l’existence entière ; elle se construit peu à peu, expérience après expérience, période après période.

Pour réaliser – c’est-à-dire « rendre réel » – le potentiel de capital suprême que contient chaque vie, nous devons d’abord accepter que tout est là : il n’y a rien de plus à vivre que les détails quotidiens, ordinaires, de la mosaïque.
On mène une existence heureuse quand on tire du sens et du plaisir dans le temps passé avec ses proches, dans l’acquisition de connaissances nouvelles, ou dans la mise en œuvre de tel projet professionnel qui nous intéresse.
Plus nos journées seront pleines de ce vécu-là, plus nous serons heureux. Il n’y a rien d’autre. 

Extrait de « L’apprentissage du bonheur. Principes, préceptes et rituels pour être heureux » de Tal Ben-Shahar, préface de Christophe André

Quelques commentaires postés sur amazon.fr :

« Voilà un livre absolument génial ! « L’apprentissage du bonheur », rien que ça !
Ce petit livre, qui ne paie pas de mine, ne vise à rien moins qu’à faire découvrir à tout un chacun une route pour être plus heureux. Ce livre fournit une boussole tout à fait exceptionnelle pour savoir où et comment chercher… »

« Tout au long des pages, on sent le philosophe et le professeur d’université qui sait intéresser son auditoire.
Notamment, sa métaphore sur « la théorie du hamburger » résume à elle seule sa définition du bonheur : choisir des options qui incluent à la fois un bénéfice immédiat et un bénéfice à venir dans sa vie. C’est-à-dire choisir des activités qui procurent de la joie dans le présent et qui conduisent à un avenir épanouissant.»

« Excellent sujet que celui de l’apprentissage du bonheur, avec, au fil de la lecture, un travail sur soi-même et sa façon de percevoir le bonheur, via des petits exercices simples. »

Pour faire connaissance avec Tal Ben-Shahar, voyez cette courte vidéo (1’54″) :

Click here to view the video on YouTube.



Lire l'article sur le site et laisser un commentaire...
 
 
Si vous avez manqué les précédentes "Lettr'Optimiste"...
Valoriser le capital humain de l’entreprise
Les ouvrages du Prix du Livre Optimiste (dernière minute)
Les ouvrages du Prix du Livre Optimiste (3/3)
Les ouvrages du Prix du Livre Optimiste (2/3)


Adhérez à la Ligue des Optimistes de France !
En adhérant à la Ligue des Optimistes de France, vous marquez votre soutien aux valeurs de l’optimisme et à notre association. 
Vous recevrez un pin’s au logo souriant de la Ligue, vous serez tenu au courant de nos activités (conférences, formations, publications...) et vous pourrez y participer à des conditions avantageuses.
Pour rejoindre notre mouvement, cliquez ici
Partagez la Lettr'Optimiste
 
Like La Lettr'Optimiste - Le bonheur, cela s’apprend ? on Facebook share on Twitter Google Plus One Button

Adresse de la Rédaction
Lettr'Optimiste - Yves de Montbron

Ligue des Optimistes de France
3, Bd Julien Potin
Neuilly sur Seine 92200
France

Add us to your address book


Se désabonner  | Mettre à jour mes informations
Copyright © 2012 Ligue des Optimistes de France, Tous droits réservés.