Voici votre Lettr'Optimiste du jour

Les vœux d’épopée d’Ariane Mnouchkine

Voeux14Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens,

À l’aube de cette année 2014, je vous souhaite beaucoup de bonheur. Une fois dit ça… qu’ai-je dit? Que souhaité-je vraiment ?

Je nous souhaite d’abord une fuite périlleuse et ensuite un immense chantier.

D’abord fuir la peste de cette tristesse gluante, que par tombereaux entiers, tous les jours, on déverse sur nous, cette vase venimeuse, faite de haine de soi, de haine de l’autre, de méfiance de tout le monde, de ressentiments passifs et contagieux, d’amertumes stériles, de hargnes persécutoires.

Fuir l’incrédulité ricanante, enflée de sa propre importance, fuir les triomphants prophètes de l’échec inévitable, fuir les pleureurs et vestales d’un passé avorté à jamais et barrant tout futur.

Une fois réussie cette difficile évasion, je nous souhaite un chantier, un chantier colossal, pharaonique, himalayesque, inouï, surhumain parce que justement totalement humain. Le chantier des chantiers.
…/…
Expérimentons, nous-mêmes, expérimentons, humblement, joyeusement et sans arrogance. Que l’échec soit notre professeur, pas notre censeur. Cent fois sur le métier remettons notre ouvrage. Scrutons nos éprouvettes minuscules ou nos alambics énormes afin de progresser concrètement dans notre recherche d’une meilleure société humaine. Car c’est du minuscule au cosmique que ce travail nous entrainera et entraine déjà ceux qui s’y confrontent. Comme les poètes qui savent qu’il faut, tantôt écrire une ode à la tomate ou à la soupe de congre, tantôt écrire Les Châtiments. Sauver une herbe médicinale en Amazonie, garantir aux femmes la liberté, l’égalité, la vie souvent.

Et surtout, surtout, disons à nos enfants qu’ils arrivent sur terre quasiment au début d’une histoire et non pas à sa fin désenchantée. Ils en sont encore aux tout premiers chapitres d’une longue et fabuleuse épopée dont ils seront, non pas les rouages muets, mais au contraire, les inévitables auteurs.

Il faut qu’ils sachent que, ô merveille, ils ont une œuvre, faite de mille œuvres, à accomplir, ensemble, avec leurs enfants et les enfants de leurs enfants.

Disons-le, haut et fort, car, beaucoup d’entre eux ont entendu le contraire, et je crois, moi, que cela les désespère.

Quel plus riche héritage pouvons-nous léguer à nos enfants que la joie de savoir que la genèse n’est pas encore terminée et qu’elle leur appartient.

Ariane Mnouchkine, via Mediapart

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Quels sont vos voeux pour 2014 ?
Vous pouvez partager vos réactions en laissant un commentaire.



Lire l'article sur le site et laisser un commentaire...
 
 
Si vous avez manqué les précédentes "Lettr'Optimiste"...
Point de vue optimiste
Comment devenir optimiste ?
L’hommage le plus émouvant à Mandela
Un apôtre de l’optimisme à la rencontre des entrepreneurs


Adhérez à la Ligue des Optimistes de France !
En adhérant à la Ligue des Optimistes de France, vous marquez votre soutien aux valeurs de l’optimisme et à notre association. 
Vous recevrez un pin’s au logo souriant de la Ligue, vous serez tenu au courant de nos activités (conférences, formations, publications...) et vous pourrez y participer à des conditions avantageuses.
Pour rejoindre notre mouvement, cliquez ici
Partagez la Lettr'Optimiste
 
Like La Lettr'Optimiste - Les vÅ“ux d’épopée d’Ariane Mnouchkine on Facebook share on Twitter Google Plus One Button

Adresse de la Rédaction
Lettr'Optimiste - Yves de Montbron

Ligue des Optimistes de France
3, Bd Julien Potin
Neuilly sur Seine 92200
France

Add us to your address book


Se désabonner  | Mettre à jour mes informations
Copyright © 2014 Ligue des Optimistes de France, Tous droits réservés.