Voici votre Lettr'Optimiste du jour

Pour devenir optimiste, entraînez-vous

Pour devenir optimiste, entraînez-vous, faites vos gammes :

Soyez positif

Une attitude mentale positive aide à résoudre les problèmes du quotidien. Lorsque nous déballons nos déboires et nos griefs, nous continuons à entretenir une vision amère de la vie et cela nous fige dans l’immobilisme et le découragement.
Commencez par énumérer consciemment tout ce qui est positif dans votre vie, vous constaterez que les événements ont soudain une autre lumière.

Rayez la plainte de votre vocabulaire

La plainte peut traduire un mode de relation au monde pour obtenir écoute, attention, aide. Elle incite à se comporter en victime et induit un état de passivité face aux problèmes.
Aussi, abandonnez votre statut de victime, cessez de vous lamenter à propos des difficultés et des obstacles que vous rencontrez.

Évitez de passer d’un excès à un autre : parler de ses problèmes et se plaindre sont deux choses différentes.

Considérez vos difficultés comme des problèmes à résoudre et non comme une injustice.
Concentrez-vous sur les solutions à apporter à votre problème plutôt que sur le problème en lui-même.

Supprimez la médisance et l’esprit critique

La médisance nous fait gaspiller notre énergie,  elle génère irritation et humiliation et ne nous renvoie en aucun cas une bonne image de nous.
L’esprit critique, principalement celui qui nous porte à nous plaindre des autres, à peu près sur tous les plans, est à bannir.  Remplacez vos jugements par des questions, intéressez-vous aux autres, à leur vie. Habituez-vous à vous écouter penser positivement ou parler avec plus de bienveillance.

Pratiquez une gymnastique mentale

Si vous souhaitez sortir de l’ornière des pensées négatives, passez en revue vos attitudes mentales et, si nécessaires, contrez-les. Pour cela analysez chaque pensée lucidement, vous constaterez que le sujet de mécontentement ou de pessimisme perd soudain de son acuité. À partir du moment où vous lui avez restitué sa vraie place, oubliez-le et refusez-lui toute existence dans votre mental.

Eduquez votre manière de penser

Repérez vos pensées automatiques. Ecoutez-les et remettez-les en questions. Demandez-vous si elles vous appartiennent ou si elles vous ont été transmises. Inaugurez une nouvelle vision des choses et souvenez-vous que vous pouvez modifier votre fonctionnement. Une habitude se change. « Pour être heureux il faut y mettre du sien » nous enseigne Alain, le philosophe.

Travaillez votre optimisme

Fabriquez-vous quelques petites phrases avec des affirmations personnelles optimistes adaptées à vos besoins de tous les jours. La pensée agit sur la circonstance, sur l’événement ; ainsi, lorsque vous vous serez suffisamment entraîné, vous saurez vous maintenir dans cet état favorable.
Lisez des ouvrages, des textes empreints d’optimisme, soulignez ou recopiez des phrases, apprenez-les, notez-les dans un cahier à portée de main, afin de les relire à tout moment.
Une mine d’or : « Les secrets du bonheur » présentés par Janine Boissard, plein de citations de sages, écrivains, poètes, philosophes, sur l’optimisme et le mieux vivre.

Pratiquez le contentement intérieur

Certains, obsédés par leur désir de possession sont condamnés à l’insatisfaction à force de trop de convoitise. Compétition, courses et frustration coupent l’individu de sa spontanéité, de son optimisme et de sa confiance en lui.

« Ayez la sagesse d’apprécier ce que vous possédez. Faites-en l’inventaire. » écrit Alan Loy McGinnis* dans “Le pouvoir de l’optimisme”.
Voici, pour ce faire, un petit exercice à effectuer de temps en temps : Retournez-vous sur votre passé quelques instants, non pour vous lamenter mais pour songez à tout ce que vous avez accompli jusqu’à ce jour. Considérez et évaluez tout ce chemin parcouru. En étiez-vous conscient ? Refaites cet exercice régulièrement pour doper votre moral.

Entourez-vous de gens positifs

Il existe une loi du rayonnement et de l’attraction. Lorsque nous sommes anxieux, négatifs, nous avons tendance à attirer les expériences, les situations ou les personnes que nous cherchons à éviter. Soyez attentifs à votre environnement et allez spontanément vers les optimistes, c’est contagieux !

Souriez

L’un des plus sûrs moyens de provoquer un état interne optimiste, c’est le sourire. Observez ce que vous ressentez lorsque vous souriez. C’est une sensation agréable qui apporte du plaisir.
Il est des personnes dont le sourire est si captivant qu’il procure un réel rayonnement au point de magnétiser leur entourage.  Fréquentez des gens intéressants et gais, multipliez les occasions de rire, principalement durant des périodes difficiles.

Pratiquez l’humour

Exercez-vous à observer ce qui vous entoure d’un regard amusé. C’est une manière d’installer une légère distance entre les événements et vous.
Multipliez les occasions de rire, principalement durant des périodes difficiles. Lorsque vous êtes d’humeur maussade, visionnez des films drôles. Plus on rit, mieux ça va ! À chacun de se constituer sa vidéothèque de films anti-vague à l’âme. Soulagement assuré !

Rendez-vous utile

Aider les autres est un moyen de relativiser nos tracas. Rien de mieux pour ensoleiller une journée maussade que de s’intéresser à son voisin. Une petite dose d’Amélie Poulain fait du bien à chacun.

Développez votre créativité

C’est souvent ce que l’on fait pour son propre plaisir qui donne plus de sens et de plénitude à la vie. Elargissez votre horizon, découvrez de nouvelles voies d’expression, laissez libre cours à votre créativité (peinture, sculpture, broderie, cuisine etc.). Nous sommes tous des créateurs.

Ecoutez de la musique

Anne Queffelec pianiste, lors d’un récent interview déclarait : « Quand j’écoute de la musique, je suis habitée par l’optimisme, le bonheur et la joie. C’est comme une sorte de lumière qui soudain me transporte et me fait aimer la vie. » Dire que l’on aime la vie, c’est poser un acte créateur qui intensifie la vitalité.

Appréciez l’instant présent

Arrêtez-vous un instant et regardez autour de vous, écoutez, sentez. Permettez à tous vos sens de revenir à la vie. Vivez le moment présent et jouissez-en au maximum. Les optimistes trouvent toujours quelque chose à apprécier : l’odeur d’un met qu’ils aiment, le parfum de telle fleur, de tel arôme, la vue de tel paysage, la vibration d’une musique. Ils puisent réellement leur énergie dans l’instant présent.

N’attendez pas, comme Colette, l’écrivain, d’avoir quatre-vingt ans pour déclarer que vous aviez une vie formidable et regretter de ne pas vous en être aperçu avant…

* d’après le baromètre Sofrès/Le Figaro de septembre 2003

Michèle Freud
publié avec l’aimable autorisation de l’auteur : http://www.michelefreud.com/

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Quels sont vos exercices favoris pour rester optimiste ?
Vous pouvez réagir en laissant en commentaire.



Lire l'article sur le site et laisser un commentaire...
 
 
Si vous avez manqué les précédentes "Lettr'Optimiste"...
Les miracles de l’optimisme
Stoppez vos pensées négatives
Si vous faites des projets
Satisfaction dans la vie : 7 sur 10 de moyenne
Partagez la Lettr'Optimiste
 
Like La Lettr'Optimiste - Pour devenir optimiste, entraînez-vous on Facebook share on Twitter Google Plus One Button

Adresse de la Rédaction
Lettr'Optimiste - Yves de Montbron

Ligue des Optimistes de France
3, Bd Julien Potin
Neuilly sur Seine 92200
France

Add us to your address book


Se désabonner  | Mettre à jour mes informations
Copyright © 2012 Ligue des Optimistes de France, Tous droits réservés.







Sent to <<Adresse Email :>> — why did I get this?
unsubscribe from this list | update subscription preferences
Ligue des Optimistes de France · 3, Bd Julien Potin · Neuilly sur Seine 92200 · France
Email Marketing Powered by Mailchimp